Publicité

Problème de transport à Congomah

Les habitants au pied du mur: «Kapav fini sek lor bistop ar atann»

15 novembre 2023, 10:30

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Les habitants au pied du mur: «Kapav fini sek lor bistop ar atann»

Le problème persiste et les habitants de Congo- mah, dans le nord de l’île, ne savent plus à quel saint se vouer. En effet, depuis peu, ils se plaignent d’un manque de bus sur les routes. Quotidiennement, les habitants sont confrontés à des retards importants et à des fréquences de bus réduites. Un problème qui perdure depuis des mois, selon eux qui ont toqué à toutes les portes sans qu’une solution ne soit trouvée. C’est ainsi que ces derniers se sont tournés vers le conseiller du village Prataub Deepak Kumar. Il a, à son tour, adressé plusieurs correspondances à la National Land Transport Authority (NLTA), qui sont restées sans réponse. «Bann abitan isi pas mizer. Zot atann plis ki enn-erd-tan lor bistop. Pa gagn bis. La péna lékol-la. Mé kan sa bis lexpress-la vini osi fodé gété. Bis-la ranpli», explique le conseiller du village de Congomah. Il déplore le manque de communication de la NLTA mais aussi le laisser aller de la compagnie Luna Transport qui est principalement sur cette route. «On a les bus express donc 110, 117, 196. Avant, on avait les bus à bonne fréquence, soit toutes les 15 minutes. Maintenant, c’est l’enfer. On ne sait plus quoi faire», déplore le conseiller de village. C’est le même son de cloche pour Chetand, un jeune de la région, qui doit prendre le bus pour aller travailler le matin. «Éna fwa bizin atann plis ki enn-erd-tan avan gagn sa bis-la ek kan li vini li ranpli. Li pa arété. Mové masak bos», explique-t-il. Selon le conseiller du village, il n’y a que six bus sur la route Port-Louis−Congomah d’où le problème. Pour tirer cette affaire au clair, nous avons tenté de contacter la NLTA, mais nos messages sont restés jusqu’ici sans réponse. La situation en attendant devient insoutenable pour les habitants qui dépendent malheureusement des bus pour leurs déplacements quotidiens.

Publicité