Le PM: «Tou dimounn vini fer lagrev, démann enn zafer, mo bizin aksepté?»

Avec le soutien de

C’était hier après-midi lors d’une «site visit» à Chamarel, concernant la construction d’une route. Sollicité par les journalistes pour une réaction sur la grève de la faim menée par Nishal Joyram, Pravind Jugnauth a qualifié cette démarche de révoltante et d’injustifiée. «Ce n’est pas raisonnable pour quelqu’un d’aller faire une grève de la faim pour demander la baisse du prix de l’essence. On leur a expliqué la situation. La STC sera déficitaire. Eski dimounn pé anvi nou fer STC al an likidasion? Sé sa? Kan pri ti monté, nou’nn fer tou pou pa éna réperkision lor popilasion», a rétorqué le Premier ministre (PM). Tout en arguant que le ministre du Commerce, Soodesh Callichurn, a reçu les représentants de Nishal Joyram en toute bonne foi pour leur expliquer la situation. «Mo tann dir li pé persisté ek so lagrev dé lafin. Ki mo bizin aksepté sa mwa? Kouma enn Prémié minis, tou dimounn vini, fer lagrev dé lafin, mo bizin aksepté sa mwa?»

La réponse de Nishal Joyram : «J’ai entendu les propos du PM. Ma demande est simple et générale. Baissez le prix de l’essence car, au niveau mondial, le prix de l’essence et du diesel a baissé. Dans sa dernière correspondance, le PM a fait appel à moi pour que je fasse preuve de bon sens. Mon appel, ce soir, c’est que le PM fasse preuve de bon sens. Oui, je continue ma grève de la faim.»

«Servansingh li anba Callichurn, Callichurn anba prémié minis (...)»

Le Petroleum Pricing Committee (PPC) est-il le seul capable de changer la donne ? C’est ce que beaucoup pourraient croire ou, du moins, c’est ce qu’on avance. Or, la dernière modification du prix de l’essence avait été annoncée par le ministre du Commerce, Soodesh Callichurn. Face à une situation si urgente, où la santé d’un citoyen est à risque, beaucoup s’attendaient à une réaction pacifique des autorités. Salim Muthy déplore leur inaction. «Qui a pris la dernière décision ? Ils disent que c’est le PPC. Servansingh li anba Callichurn, Callichurn anba Prémié minis, donk désizion-la sé gouvernman mem ki bizin pran! Kifer pa pé azir? Pé pini sa piti-la! Il faut agir vite et baisser le prix des carburants sinon sa santé va encore se détériorer. Ce qui arrive est très grave.» La dernière rencontre du comité de soutien de Nishal Joyram avec le ministre Callichurn n’avait rien apporté de concret. On a laissé entendre que ce ne serait qu’en janvier 2023 qu’une décision serait prise sur le prix des carburants. Nishal Joyram pour sa part a prévu de faire grève jusqu’au bout, coûte que coûte. Qui cédera dans ce bras de fer entre le citoyen et les autorités ?

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x