Meurtre à Curepipe: la victime se disait harcelée par son ex depuis leur séparation

Avec le soutien de
Les officiers du SOCO recueillant des indices autour de l’autobus dans lequel a été commis le meurtre, hier.

Les officiers du SOCO recueillant des indices autour de l’autobus dans lequel a été commis le meurtre, hier.

Hier matin, Tina Roy Tupsy avait fait une déposition contre lui à la police de Quartier-Militaire.

Une scène d’horreur s’est déroulée hier après-midi dans un autobus individuel stationné à la gare de Curepipe. Rajesh Chuckowry a mortellement poignardé Tina Roy Tupsy, 42 ans, son ex-partenaire, qui travaillait pour cette compagnie d’autobus comme receveuse. Ce meurtre a d’ailleurs été perpétré sur le lieu de travail de la quadragénaire, soit dans l’autobus où elle s’apprêtait à prendre son service.

Hier, l’autobus à bord duquel se trouvait Tina Roy Tupsy allait desservir la ligne Curepipe-Flacq. Il était environ 13 h 45 et la quadragénaire se trouvait dans le véhicule, attendant les passagers. Le chauffeur se trouvait dans sa cabine lorsque Rajesh Chuckowry a fait irruption dans l’autobus et a assené plusieurs coups de couteau à Tina Roy Tupsy, sous les yeux horrifiés du chauffeur, avant de prendre la fuite.

Le chauffeur a immédiatement quitté sa cabine et a poursuivi l’agresseur de sa collègue. Le présumé meurtrier, un habitant de Cinq-Arpents, Phoenix, est toutefois parvenu à s’enfuir à bord de sa fourgonnette qu’il avait garée non loin.

Le chauffeur d’autobus a alors alerté la police de Curepipe. Tina Roy Tupsy a été retrouvée gisant inconsciente dans une mare de sang, dans l’autobus où elle avait l’habitude de travailler. Mandé sur les lieux, le médecin du Service d’aide médicale d’urgence n’a malheureusement pu que constater son décès. L’autopsie pratiquée par le médecin légiste, le Dr Maxwell Monvoisin, a conclu à un «stab wound to heart».

Une opération policière a été montée par des membres de la police régulière de Curepipe, ceux de la Criminal Investigation Division de la région et du Field Intelligence Office de la Central Division afin d’appréhender Rajesh Chuckowry. Les enquêteurs ont réussi à sécuriser deux couteaux, dont un est l’arme du crime.

Informés du drame, les proches de Tina Roy Tupsy se sont rendus sur place pour connaître l’état de santé de leur parente. «En premier lieu, nous avons entendu dire qu’elle était blessée. Et lorsque nous étions sur place, nous avons appris son décès. C’est une situation bien triste», confient des membres de sa famille. Ils racontent que Tina Roy Tupsy et Rajesh Chuckowry vivaient ensemble depuis un an. Mais il y avait de l’eau dans le gaz entre eux et le couple s’était séparé il y a environ trois mois. «Dans tous les couples, il arrive qu’il y ait des problèmes. Entre eux, ça n’a pas collé au final. Ils se sont alors séparés. Mais Tina Roy se plaignait que Rajesh Chuckowry n’arrêtait pas de la harceler.»

C’était une nouvelle fois le cas, hier matin. C’est ce qui a poussé Tina Roy Tupsy à se rendre à la police de Quartier-Militaire avant d’aller au travail et de faire une déposition pour agression contre son ex-compagnon. Elle a dit aux enquêteurs que, hier matin, Rajesh Chuckowry avait foncé sur elle avec sa fourgonnette. Dans sa déposition, la quadragénaire a, en effet, indiqué que son ancien compagnon était au volant de sa fourgonnette. Quand il l’a vue, il a foncé sur elle et lui a barré la route avant d’essayer de déchirer ses vêtements.

Malgré cette agression, Tina Roy Tupsy s’est rendue au travail, hier. Elle ignorait tout des intentions de son ancien compagnon. «Il a dû la suivre et ensuite commettre son forfait», estiment les proches de la défunte. Ils ne s’expliquent pas le geste de Rajesh Chuckowry, qui, affirment-ils, s’était toujours montré respectueux et amical envers eux.

Selon d’autres sources, Rajesh Chuckowry ne digérait pas la séparation avec Tina Roy Tupsy, c’est ce qui l’aurait poussé à commettre

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x