Publicité

Septicémie

Une septuagénaire brûlée meurt après deux mois

30 novembre 2023, 11:06

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Une septuagénaire brûlée meurt après deux mois

Beebee Sahera Emambaccus, 76 ans, qui habite Brisée-Verdière, est morte plus de deux mois après avoir subi une greffe cutanée à la suite de brûlures sérieuses à la hanche en se douchant, le 11 septembre. Admise à l’hôpital le lendemain, elle a poussé son dernier soupir, lundi, à la Burns Unit de l’hôpital Victoria à Candos.

L’autopsie a révélé qu’elle est décédée d’une septicémie. Son petit-fils de 19 ans avait rapporté le cas à la police, le 13 septembre. Il a expliqué qu’il dormait quand sa grand-mère l’a appelé vers 6 heures. Il dit avoir tenté d’ouvrir la porte de la salle d’eau qui était fermée de l’intérieur. Il a dû l’enfoncer pour pouvoir entrer.

Là, il a vu sa grand-mère allongée sur le sol. Elle lui a dit qu’elle était tombée et s’était cogné la tête mais qu’elle n’avait pas de blessures. Il a essayé de la soulever et a constaté que l’eau qui coulait de la douche était bouillante. Le petit-fils a vérifié que sa grand-mère n’avait effectivement pas de brûlures mais a été surpris de voir des traces sur sa hanche, son pied droit et son dos. Il l’a immédiatement transportée à la Lady Sushil Ramgoolam Medi Clinic de Belvédère, où elle a reçu un traitement.

Nadeem Lagan, son fils, raconte qu’ils l’ont ensuite emmenée chez leur médecin de famille. Celui-ci a fortement recommandé, vu l’état de grande faiblesse de la septuagénaire, qu’elle soit transportée à l’unité des grands brûlés à l’hôpital Victoria. C’est ce que la famille a fait. «C’est là que nous avons appris qu’elle avait été brûlée au troisième degré.»

Malgré les soins qu’elle recevait au quotidien dans cette unité, son état ne s’est pas amélioré. «Mon frère et moi sommes repartis voir le médecin car nous pensions qu’elle avait peut-être fait un accident vasculaire cérébral sous la douche et ce facteur a été tenu en compte par les médecins qui la soignaient.» L’état de santé de la septuagénaire a nécessité une greffe il y a deux semaines. «À partir de là, sa santé a décliné jusqu’à sa mort», relate son fils atterré.

Publicité