Publicité

Trafic

Rs 28 M de drogue synthétique découverts dans des suppléments protéinés

10 décembre 2023, 12:00

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Rs 28 M de drogue synthétique découverts dans des suppléments protéinés

Utilise-t-il son business comme couverture ? Andy Ambea, alias Kenny, propriétaire d’une station de lavage auto, âgé de 25 ans, ainsi que deux de ses employés, Vinesh Ruttun, 29 ans et Dhaniket Rummun, 20 ans, tous trois habitant Quatre-Bornes, ont été arrêtés par les officiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) à l’avenue des Toucans, à Flic-en-Flac, vendredi. Ils ont été repérés lors d’un contrôle de livraison. Ils ont comparu devant la Bail and Remand Court hier et comparaîtront devant le tribunal de Bambous demain, sous des chefs d’accusation provisoires de trafic de drogue et d’importation de drogue synthétique.

Les suspects ont été confondus après qu’une boîte contenant des suppléments protéinés est arrivée à l’entrepôt de la DHL par le vol MK 053, le 1er décembre. Le nom du commanditaire de ce colis – Asley Hurkoo – étant fictif, c’est l’adresse, bien réelle, à Flic-en-Flac, qui les a trahis. Les enquêteurs de la brigade anti-drogue ont alors monté une opération de contrôle de livraison et les trois suspects étaient présents à l’adresse mentionnée. Des analyses ont été effectuées sur les suppléments et la présence de drogue synthétique y a été décelée. La valeur marchande est estimée à Rs 28 millions.

Andy Ambea avait en sa possession la somme de Rs 4 200, deux cartes SIM et un autre téléphone portable avec un numéro différent. Vinesh Reetun, lui, avait un pistolet chargé, deux cartes bancaires, trois cartes SIM et Rs 6 000 sur lui alors que Dhaniket Rummun avait en sa possession un téléphone portable avec deux cartes SIM et les clés d’un scooter, notamment. La police soupçonne que les trois compères s’adonnent au trafic depuis un certain temps, car ils n’en sont pas à leur premier délit. Andy Ambea avait été arrêté dans le passé pour possession de cannabis et synthé, tandis que Vinesh Reetun était en liberté conditionnelle suite à son implication dans deux affaires de stupéfiants et Dhaniket Rummun avait été arrêté deux fois pour possession de drogue synthétique.

Les officiers de l’ADSU s’intéressent désormais à celui ou ceux qui sont à la tête de ce trafic, de gros bonnets qui sont suffisamment bien lotis pour importer des millions de roupies de produits illicites… Les différentes cartes SIM retrouvées seront décryptées de leurs téléphones pour savoir avec qui ils ont été en communication.

Publicité