Publicité

Personnes transgenres

Que du positif en 2023 pour Karla Michelle.D-Villenueva

27 janvier 2024, 20:00

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Que du positif en 2023 pour Karla Michelle.D-Villenueva

L’année 2023 a été particulièrement heureuse pour Karla Michelle.D-Villenueva, personne transgenre, née de parents mauriciens et réunionnais, et employée au sein d’une des firmes les plus importantes du pays. Cette belle trentenaire est une habituée des concours de beauté pour personnes transgenres, à Maurice comme à l’international. Elle a participé à plus d’une dizaine d’entre eux jusqu’ici et a été primée à plusieurs reprises. Rien que pour 2023, elle a remporté le titre de Miss Univers Trans Afrique et a participé au concours Miss Queen Universe 2023 en Inde, qui, pour la première fois, acceptait des candidates transgenres. Cerise sur le gâteau, Karla Michelle.D-Villenueva a remporté le titre, coiffant au poteau toutes les autres candidates, cisgenres comme transgenres.

Le dernier concours national auquel Karla Michelle.D-Villenueva a participé, c’était le Model of the Year 2023, organisé par le mannequin Shameer Abdul Raman, le 16 décembre. sur la place du Port-Louis Waterfront. C’est la première fois qu’un organisateur de concours de beauté local accepte une candidate transgenre. Au départ, elles étaient 60.

Karla, qui défile avec grâce et assurance, s’est d’abord qualifiée parmi le top 40. De là, elle a réussi à se hisser au sein du top 25. Au final, elle a raflé l’un des trois trophées en jeu, soit le Distinguished Award, qui lui a été remis sous les applaudissements nourris de ses concurrentes, toutes des candidates cisgenres (des personnes dont l’identité de genre est en adéquation avec leur sexe à la naissance). «C’était un des temps forts de mon année 2023», déclare la jeune femme, toute heureuse.

Ce n’est pas le seul concours pour candidates cisgenres auquel Karla a participé l’an dernier. En effet, quand elle a appris que le concours Miss Queen Universe, concours de beauté organisé en Inde depuis 2009, admettait des candidates transgenres, Karla s’est inscrite. Elle a passé toutes les étapes du concours jusqu’à décrocher le titre de Miss Queen Universe 2023.

Miss 1.JPG (Karla recevant un autre trophée.)

Le fait que cette activiste, qui milite auprès de la Young Queer Alliance, du Collectif Arc-en-Ciel et de Visa-G pour plus d’acceptation et de tolérance envers les personnes transgenres, notamment pour qu’elles puissent obtenir un changement de nom sur leurs documents officiels, comme elle l’a obtenu elle-même en 2022, ait été si applaudie lors du concours Model of the Year 2023, est-ce à dire que les mentalités changent à Maurice ? «Cela dépend où. Dans l’entreprise où je travaille, il y a plusieurs personnes LGBT. L’année dernière, j’ai eu la chance d’avoir un nouveau patron, qui est plus ouvert d’esprit que le précédent et qui est très compréhensif vis-à-vis des personnes transgenres et LGBT. Maintenant, si vous me parlez du monde des concours de beauté, que ce soit ceux pour les personnes cisgenres ou transgenres, il y a toujours de la rivalité, un peu de jalousie, des bisbilles. Personnellement, je n’ai pas subi la discrimination dans aucun concours car j’estime qu’entre sœurs, nous devons nous aider. Mais je dois dire que quand je regarde pas mal de reportages sur les concours de beauté à l’international, les candidates cisgenres n’apprécient pas que ces concours soient ouverts aux candidates transgenres. Il y a toujours des réticences et une certaine discrimination est présente. Mais comme dit le dicton : il faut de tout pour faire un monde», dit philosophiquement Karla, qui en profite pour remercier ses parrains à La Réunion, au Venezuela et aux Philippines.

Elle pense d’ailleurs que les organisateurs des concours de beauté mauriciens devraient emboîter le pas à ceux des pays étrangers qui accueillent déjà des candidates transgenres. Elle cite par exemple le dernier concours Miss Universe 2023, où non seulement des candidates mariées et mères de famille ont participé, mais aussi deux candidates transgenres, à savoir Miss Portugal et Miss Hollande. «Marina Machete, la Miss Portugal, s’est d’ailleurs classée parmi les 20 premières au concours. A Maurice, les organisateurs des concours de beauté devraient emboîter le pas à Shameer Abdul Raman, qui a été le premier à le faire l’an dernier.»

Miss 2.JPG

Cette année, Karla, qui est une fonceuse, est montée d’un cran car elle présidera le concours Miss Univers Trans Mauritius 2024. L’élue qui ira représenter Maurice à ce concours à l’étranger est le transformiste Nicky Dragun. Que faire pour briser les citadelles et les résistanceslocalement ? A cela, Karla réplique qu’il faudrait plus de visibilité pour les personnes transgenres et les personnes LGBT. «Et pour cela, les agences de publicité et les médias ont un grand rôle à jouer…»

Publicité