Publicité

Ligue 1

France: Lens réagit et Lyon revient sur terre

4 mars 2024, 06:15

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

France: Lens réagit et Lyon revient sur terre

Le Lensois Florian Sotoca (d) buteur contre Lyon, le 3 mars 2024 à Décines-Charpieu.

Après deux défaites de suite toutes compétitions confondues, Lens s'est logiquement imposé aux dépens de Lyon (3-0), dimanche 3 mars au Groupama stadium en match de clôture de la 24ᵉ journée de Ligue 1, mettant fin à une série de six victoires consécutives de l'OL.

Les Lyonnais, qui venaient de gagner quatre fois en championnat, restent néanmoins dixièmes du classement avec cinq points d'avance sur Montpellier, 16ᵉ et barragiste.

Et si certains supporters se prenaient à rêver d'Europe par le championnat, cette défaite leur rappelle que cette possibilité n'est qu'une illusion et que le maintien n'est pas encore assuré.

Et le moyen le plus sûr pour l'OL de retrouver la scène européenne sera de gagner la Coupe de France dont il est demi-finaliste, contre Valenciennes (L2).

De son côté, le Racing s'accroche à la sixième place à une longueur de Nice (5e), deux de Lille (4e) et trois de Monaco (3e). Revoir la Ligue des champions n'est donc pas un mirage pour les Artésiens.

Les Lensois, qui devancent l'OL de onze points, réagissent donc bien après avoir perdu après prolongation contre les Allemands de Fribourg (3-2) en Ligue Europa puis à domicile face à Monaco (3-2).

Florian Sotoca en reprenant de la tête un centre de David Pereira Da Costa a ouvert la marque juste avant la mi-temps (43) avant que Elye Wahi ne transforme un penalty accordé, après l'intervention de la vidéo-assistance, pour une faute de main de Maxence Caqueret sur un tir de Nampalys Mendy (53).

Wahi, à qui l'Olympique lyonnais réussit bien et contre qui il a inscrit huit buts en carrière en Ligue 1, avait déjà poussé Anthony Lopes a une parade miracle en première période (38) avant que le portier lyonnais ne s'interpose devant une tentative de Sotoca (41).

Lopes a aussi sauvé son équipe devant Ruben Aguilar (66).

Ces deux buts ont récompensé l'équipe qui a dominé la première période même si Lyon a eu l'opportunité d'ouvrir la marque sur un tir d'Orel Mangala heurtant le poteau (14) alors que Brice Samba a repoussé une tentative d'Ernest Nuamah (24).

Lyon, orphelin de Lacazette

Globalement, l'OL inférieur dans tous les domaines à son adversaire, orphelin d'Alexandre Lacazette, forfait pour une blessure à une cuisse, et pas tout à fait guéri malgré un mercato hivernal solide, n'a que trop peu pesé offensivement pour espérer gagner.

Son remplaçant à la pointe de l'attaque, Gift Orban, recruté au mercato hivernal, n'a pas semblé à la hauteur.

Il a d'ailleurs été remplacé par Rayan Cherki qui n'a pas été plus percutant (61) même si les Lyonnais se sont résolus, une fois menés à la marque, à jouer enfin plus haut.

Malick Fofana, lui aussi entré en jeu à la place de Mangala (61), a été dangereux mais son duel a été perdu devant Samba (79) qui, sur le corner qui a suivi, a ensuite sauvé Lens sur une reprise de la tête de Jake O'Brien puis Ainsley Maitland-Niles à bout portant (80).

Lyon a terminé la rencontre à dix après que Maitland-Niles a été exclu pour avoir anéanti une occasion de but qui s'offrait à Wesley Saïd sur une contre-attaque (85).

Dans la foulée, Lens a ajouté un troisième but marqué par Kevin Danso, de la tête à la réception d'un corner (87).