Salaires: le président Roopun touche plus de Rs 4 millions par an

Avec le soutien de

Après «l’épisode» Chandra Prakash Dip, le fils du commissaire de police qui a obtenu la grâce présidentielle sans même avoir fait de la prison, les Mauriciens n’ont toujours pas «gracié» le président de la République, cette décision étant restée en travers la gorge des indignés. Si Pradeep Roopun a laissé entendre qu’il ne faisait qu’appliquer les recommandations de la Commission de Pourvoi en grâce, des internautes se sont demandé combien notre président pouvait bien toucher en guise de salaire. Nous avons fait le calcul...

Il est bon de savoir que Pradeep Roopun, avec le nouveau rapport du Pay Research Bureau (PRB) 2021, a bénéficié d’une hausse d’environ Rs 13 000 sur son salaire de base, qui est passé de Rs 296 000 à Rs 367 085. Il touche ainsi Rs 3 552 000 par an, en sus d’une annual duty allowance de Rs 853 020, soit un total de Rs 4 405 020. Le tout non taxable…

Qui plus est, dans le sillage de la President’s Emoluments and Pension (Amendment) Act votée en juin 2016, le président avait également droit à une annual duty allowance qui s’élevait à Rs 71 000 par mois. Grâce aux nouvelles dispositions du PRB 2021, cette somme a été revue à la hausse pour passer à Rs 76 000 mensuellement. Il importe de souligner que, selon les dispositions de la Constitution, le président de la République a le droit d’utiliser sa résidence officielle sans payer de loyer ou de taxe.

Après avoir complété son mandat – ou s’il démissionne mais cela n’est pas d’actualité – Pradeep Roopun percevra une pension mensuelle qui équivaudra à deux tiers de son salaire. Le calcul se fait sur la paie actuelle. Cela signifie qu’à chaque hausse perçue par le titulaire du poste, la pension des anciens augmente elle aussi. Sans compter la berline avec chauffeur et deux employés payés par l’État. Tout cela jusqu’à la fin de sa vie... En termes de pension, actuellement les deux tiers correspondent à Rs 244 723 par mois pour les ex-présidents. L’argent est puisé du Consolidated Fund de l’État. À leur mort, leur conjoint bénéficie de cette pension, jusqu’à 12 mois après le décès. Le(a) veuf(ve) d’un(e) président (e) reçoit ensuite la moitié de la pension, soit Rs 122 361 par mois, jusqu’à sa mort.

Concernant le salaire du président de la Commission de Pourvoi en grâce, mystère absolu. Aucune information ne transpire sur ce que pourrait percevoir celui qui gracie les condamnés. Cependant, la logique veut que l’ancien chef juge, qui touchait l’un des plus gros salaires de la fonction publique, soit une base d’environ Rs 206 000 en plus d’une allocation de logement de Rs 22 000 par mois, ne siégerait pas sur une commission for peanuts.

D’ailleurs, tous les présidents de commissions touchent en moyenne Rs 150 000 mensuellement, outre les allocations. Ce qui nous fait dire que Keshoe Parsad Matadeen pourrait bien être parmi ceux qui touchent plus de Rs 150 000 par mois pour siéger sur la Commission de Pourvoi en grâce chaque quinzaine. Nous avons essayé d’en savoir plus auprès du principal concerné, mais sans succès.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x