Nishal Joyram: «Mo invit tou dimounn pran konzé zordi pou exprim zot soufrans»

Avec le soutien de

Hier a marqué le 20e jour depuis que l’éducateur Nishal Joyram ne s’alimente pas. Celui qui a jusqu’ici essuyé plusieurs refus du gouvernement de baisser les prix des carburants maintient son combat, bien que sa santé se détériore davantage. Le gréviste de la faim invite les Mauriciens à ne pas aller travailler pour le rejoindre aujourd’hui à partir de 10 heures à la place de la Cathédrale et ainsi démontrer le soutien à son combat citoyen.

«Plusieurs personnes me demandent si le ministre va baisser le prix de l’essence. Ce n’est pas dans ma capacité de vous dire cela. Ce qui est dans ma capacité est de réclamer une baisse des prix à travers cette grève de la faim. Chaque citoyen doit pouvoir façonner son destin pour une île Maurice meilleure pour les enfants et la génération de demain. Cette semaine, nous avons prévu une série d’actions citoyennes», explique Nishal Joyram.

«Mo démann tou dimounn ki kapav pran enn konzé pou montré gouvernma nou pé soufer. Séki pa kapav pran konzé, alim zot far démin.» Nishal Joyram précise qu’il prendra le temps d’expliquer aux citoyens ce qu’est une désobéissance civile faite de manière légale. Pour sa part, le comité de soutien au gréviste de la faim s’est exprimé encore une fois sur la déclaration du Premier ministre qu’il accuse d’«indifférence». «Si ariv sa misié-la enn zafer akoz prémié minis pann azir, lépep pou révolté», précise Salim Muthy.

Tara Dowluth, ancienne enseignante de Nishal au primaire, était aussi présente pour prier pour son élève, dont elle est fière. Elle a envoyé une lettre au Premier ministre pour l’inviter à faire preuve d’humanité. «Met égo enn koté ek travay pou lépep.» Une lettre a également été adressée au haut-commissariat de l’Inde par Ivor Tann Yan. «Prémié fwa enn dimounn fer sa dan listwar nou péi. Li pa ankourazan kan enn minis pa pé ouver dialog. Nou’nn alert lanbasad l’Inde ver 2 h 35 dimatin ek lespwar ki gouvernman ti pou réponn.»

Une prière en soutien à Nishal Joyram a aussi été dite hier soir sur le parvis de la Cathédrale, notamment par le groupe ISKCON, mais aussi par les pères Rivet, Mongelard et Sagi. Plusieurs personnes se sont recueillies. Plus tard, l’activiste a reçu la visite de Shakeel Mohamed et d’Eshan Juman.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x