Publicité

Sécurité sociale

Une Curepipienne se retrouve sans pension pour la période des fêtes

3 décembre 2023, 09:00

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Une Curepipienne se retrouve sans pension pour la période des fêtes

Les fêtes s’annoncent sombres pour cette habitante de la ville lumière. Elle n’a pas touché sa pension de veuve ce moisci, puisqu’elle à soufflera ses 60 bougies le 16 décembre lui a-t-on dit. En sus de cela, il faudra qu’elle attende davantage pour toucher sa pension de vieillesse…

Cet épisode met en lumière les défauts du système actuel de transition entre la pension de veuve et celle de vieillesse, pour de nombreuses personnes dépendant de ces revenus cruciaux. Selon les explications de la sécurité sociale, la bénéficiaire ne recevra ainsi aucune allocation pour le mois de décembre, et ce n’est qu’en janvier qu’elle pourra espérer toucher sa pension de vieillesse.

Depuis 15 ans, cette habitante de Curepipe bénéficie de sa pension de veuve, qui lui permettait de subvenir à ses besoins et de maintenir une certaine stabilité financière. Cependant, la tournure inattendue des événements ce mois-ci l’a laissée sans aucune allocation, car la sécurité sociale estime qu’une personne ne peut pas cumuler les deux types de pensions simultanément. Les démarches administratives nécessaires pour l’intégrer sur la liste des bénéficiaires de la pension de vieillesse prenant du temps, la concernée se retrouve ainsi dans une situation précaire, sans aucune source de revenus pour le mois en cours. «On m’a fait comprendre que c’est ainsi que cela fonctionne. Ils doivent arrêter la pension de veuve ce mois car j’aurai 60 ans et je vais devoir attendre janvier pour obtenir une nouvelle pension. Mais je n’ai aucune autre source de revenus. Comment vais-je faire ?», déplore la dame.

Malgré les multiples visites au bureau de la sécurité sociale, elle n’a obtenu aucune solution à son problème. Cette situation met en lumière les lacunes d’un système qui semble manquer de flexibilité et de compréhension envers les bénéficiaires, les plongeant dans des difficultés financières inattendues. L’appel à la révision du système s’adresse non seulement à résoudre le cas spécifique de cette habitante de Curepipe mais aussi à instaurer des changements structurels pour éviter que d’autres personnes ne se retrouvent dans une situation similaire à l’avenir.

Publicité