Publicité

Conseil de district de Flacq

Deux conseillers contestent la décision de déclarer leurs sièges vacants

6 décembre 2023, 12:26

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Deux conseillers contestent la décision de déclarer leurs sièges vacants

Les sièges de deux conseillers de Saint-Julien Village, Chetram Sangam et Shameersingh Askurn, ont été déclarés vacants. Cette décision a été prise par le Chief Executive du conseil de district de Flacq le 27 novembre. Les deux conseillers ont porté l’affaire devant la Cour suprême. Cette contestation sera mentionnée devant la cheffe juge Rehana Mungly-Gulbul le 8 janvier 2024.

Dans leur affidavit portant la signature de Mᵉ Pazany Thandarayan, avoué, les deux contestataires soutiennent que la décision du Chief Executive de déclarer leurs sièges vacants est déraisonnable, anti-démocratique et perverse. Ils indiquent que dans le but d’éviter une telle situation, des amendements seront apportés à la Local Government Act.

Dans ce contexte, un Explanatory Memorandum des amendements proposés en date du 1er décembre 2023 est en circulation. Ils demandent à cette haute instance judiciaire d’émettre un ordre rejetant la décision prise par le Chief Executive le 27 novembre pour déclarer leurs sièges vacants. Ils soutiennent n’avoir jamais démissionné de l’équipe progressiste et socialiste de Saint-Julien Village sous la bannière duquel ils ont été élus le 22 novembre 2020. Ils réclament aussi à la Cour suprême de suspendre la décision du Chief Executive en attendant que leur motion soit débattue.

Les six candidats ont été élus en novembre 2020 sous la bannière de l’équipe progressiste et socialiste de Saint-Julien village. Leur relation avec le leader de ce groupe, Pentadu Dayanand, est devenue tendue. Les plaignants et trois autres conseillers ont adressé une lettre au Chief Executive pour convoquer une réunion afin de débattre une motion de «no confidence» contre Pentadu Dayanand. La réunion a eu lieu le 20 août dernier et la motion de «no confidence» a été votée contre lui. Il a dû démissionner de son poste de président duè village de Saint-Julien. Ce dernier a utilisé tous les moyens pour faire déclarer leurs sièges vacants.

Publicité