Publicité

Meeting à Chemin Grenier

Ramgoolam annonce la possible contestation en Cour de l’enregistrement de la carte SIM

17 novembre 2023, 21:23

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Ramgoolam annonce la possible contestation en Cour de l’enregistrement de la carte SIM

A la tombée de la nuit, lors d’un meeting à Chemin Grenier ce vendredi, le leader de l’alliance Parti travailliste (PTr), Mouvement Militant Mauricien (MMM) et Parti Mauricien Social-Démocrate (PMSD), Navin Ramgoolam, a annoncé qu’il envisage de contester en Cour la décision gouvernementale de faire enregistrer à nouveau la carte SIM. Il a ajouté que la question est discutée avec des hommes de loi.

Navin Ramgoolam a donné la garantie à ceux présents à ce meeting que cette alliance de l’opposition durera et qu’elle sera appelée à prendre le pouvoir lors des prochaines élections générales.

Le leader travailliste s’en est pris au ministre de la Santé qui selon lui a trouvé des boucs émissaires en des fonctionnaires. Il a rappelé que quand il était Premier ministre, il avait choisi des personnes compétentes pour être à la tête du ministère de la Santé, notamment les Drs Gopee et Pavaday et Mme Veerapen. Et il a poursuivi en disant que ceux qui avaient fauté étaient sanctionnés. « Aujourd’hui c’est Lawkisin qui choisit des candidats pour des postes de médecins plutôt que la Public Service Commission (PSC). »

Le leader de l’alliance de l’opposition a dressé un état de notre économie et a souligné que « savate Dodo et Pinochio pe amene le pays vers la faillite. Paul Bérenger avait l’habitude de dire que notre économie est à l’état d’urgence et aujourd’hui c’est plus que l’état d’urgence ».

Navin Ramgoolam s’en est en pris à la Land Drainage Authority, qui selon lui a bénéfice d’un budget de plus de Rs 10 milliards pour construire des drains, mais qui fait mal son travail.

Paul Bérenger a annoncé des développements politiques dans les semaines à venir. Il prévoit un raz- de- marée en faveur de l’alliance de l’opposition lors des prochaines élections générales. Le leader du MMM a souligné que même avec trois-quarts des voix au Parlement, le gouvernement ne pourra renvoyer les élections générales. Car il faudrait qu’il y ait un vote à 100% des parlementaires présents au Parlement avec un recours à un référendum.

« Le gouvernement a dévalisé la caisse de la Contribution Sociale Généralisée (CSG) et est en train de leurrer les vieilles personnes avec des promesses » a affirme Paul Bérenger. Il a une fois de plus rappelé que le gouvernement aura des comptes à rendre après les élections générales, notamment sur l’affaire Medpoint, Angus Road, le scandale de Covid, la mort de Kistnen et la State Trading Corporation (STC) entre autres.

Pour sa part, Xavier Duval a tiré à boulets rouges sur la ministre de l’Egalité des Genres, Kalpana Koonjoo-Shah qui selon lui ne protège pas assez les femmes.

Citant des chiffres, le leader du PMSD a indiqué qu’il y avait 8,600 cas de violence domestique en 2022 et seulement 234 de Protection Orders ont été émis. « Pa pou kapav soutire violence domestik » dira-t-il.

Xavier Duval a promis que le prochain gouvernement fera tout pour combattre ce problème. Il a fait ressortir qu’après les inondations de 2013, des familles aveint reçu des compensations et il cité le chiffre de Rs 100,000 pour certaines qui étaient affectées par des « flash floods». Il a aussi promis d’aider les gens de la région du Sud pour sortir de la misère et surtout pour trouver du travail. Ehsan Juman a montré une copie de la facture des boissons alcoolisées acquises par le ministère de la Santé. Il a lancé un défi au ministre Kailesh Jagutpal de venir le démentir. Si le ministre parvient a prouver qu’une telle facture n’existe pas, lui, Eshan Juman, soumettra sa démission comme député.

Publicité