Publicité

Retrait de «The Kerala Story»: «40 à 50 % des films US et indiens traitent de terrorisme»

24 mai 2023, 15:00

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Retrait de «The Kerala Story»: «40 à 50 % des films US et indiens traitent de terrorisme»

Pour des raisons de sécurité, le film indien, The Kerala Story, sorti dans les salles obscures de MCine, le 19 mai, ne sera pas projeté pour le moment sur ordre de la police. Pourtant, le Film Classification Board (FCB), qui tombe sous l’égide du ministère des Arts et du patrimoine culturel, a attribué un Visa 18R au film après qu’un panel l’ait visionné et donné son feu vert. 

Contacté, Rajesh Callicharan, directeur de Mont Ida Entertainments Ltd, et gérant de MCine et de Novelty, explique que ce n’est pas la première fois qu’un film indien fait polémique à Maurice. Il cite les exemples de PK, de The Kashmir Files et, récemment, de Pathaan. «Nous avons reçu les mêmes menaces avec Pathaan. Si on entre dans la polémique, tôt ou tard, les salles de cinéma vont mettre la clé sous la porte», souligne-t-il. À notre question sur le fait que sa décision de projeter ce film puisse heurter les sensibilités locales, il répond : «Si nous suivons cette logique, il y a beaucoup de films américains qui ne pourront pas être projetés à Maurice. 40 à 50% des films américains et bollywoodiens traitent de terrorisme. Nou touy ene indistri ?» Il fait également ressortir qu’avec le streaming, ce film débarquera «directement dans votre maison». 

Pour rappel, la veille de la sortie du film The Kashmir Files dans les salles en mars, le FCB avait informé la direction de MCine par courriel que ce dernier avait été rejeté par les membres du board. Après avoir interdit la projection du film, basé sur les interviews de la première génération de pandits qui vivaient dans la vallée du Cachemire et qui ont été persécutés par des groupes armés séparatistes d’influence islamiste au début des années 90, le FCB a accepté de revoir sa position. Ce, après avoir reçu l’avis d’appel de Mont Ida Entertainment Ltd. Le film a finalement été accessible aux cinéphiles de plus de 18 ans.

Publicité