La peine de prison contre le fils du commissaire de police gelée

Avec le soutien de

La Cour suprême a agréé à la demande du fils du commissaire de police, hier. Chandra Prakashsing Dip réclamait le gel momentané de sa peine de 12 mois de prison. Cette sentence lui avait été infligée par l’ex-magistrate Renuka Devi Dabee de la cour intermédiaire le 26 février 2018. Il avait été reconnu coupable de complot, tout comme Chitranjun Hauroom et de Mahmad Razik Aumeerally, après avoir escroqué Rs 3 millions au préjudice de Diadeis Maurice Ltée. 

Tous les trois étaient poursuivis en vertu de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act. La motion du fils du commissaire de police, âgé de 22 ans au moment des faits et auditeur dans une firme privée, a été appelée hier matin devant le chef juge par intérim, David Chan. Me Karen Parson, Senior State Attorney, qui représente l’État, n’y a pas opposé d’objection. Chandra Prakashsing Dip voulait que sa peine de prison soit suspendue en attendant que sa demande pour une special leave au Conseil privé soit entendue et déterminée par les Law Lords. 

Pour rappel, la cheffe juge Rehana Bibi Mungly-Gulbul et la juge Aruna Devi Narain avaient rejeté, le vendredi 18 novembre, cette même requête émanant de Chandra Prakashsing Dip. Depuis, le fils du commissaire de police n’a pas perdu de temps… Le même jour, il devait jurer un affidavit pour présenter sa motion une nouvelle fois le lundi 21 novembre, hier donc. Il a indiqué avoir déjà déposé son affidavit le samedi 19 novembre au greffe du comité judiciaire du Conseil privé. Et hier matin, il a fait servir ce document au bureau du Directeur des poursuites publiques. 

L’affaire a été renvoyée au 16 janvier 2023 afin de lui permettre de fournir des renseignements sur les retombées de sa démarche par rapport à sa demande en ce qui concerne la special leave devant le Conseil privé. Chandra Prakashsing Dip a retenu les services de Mᵉ Gavin Glover, Senior Counsel, Mᵉ Yanilla Moonshiram, Mᵉ Sailesh Sweebaruth et Mᵉ Pazany Thandarayan, avoué.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x