Parti Travailliste: quittera, quittera pas ? Osman Mahomed maintient le suspense

Avec le soutien de

Les spéculations tournoient au-dessus des Rouges concernant le prochain «move» d’Osman Mahomed, qui préfère rester coi au sujet de son éventuelle démission ou pas du parti de Navin Ramgoolam

Quatre  jours après la démission de son Constituency Clerk, Sheik Mukhtar Hossenbocus, Osman Mahomed  se mure toujours dans le silence. S’il a émis un communiqué vendredi pour faire part qu’il ne répond pas aux journalistes et que tout ce qui est écrit ne provient pas de lui, à hier soir, il gardait toujours le suspense sur son stand politique. Restera-t-il au sein du Parti travailliste (PTr) ? Hier, à St-Aubin, Navin Ramgoolam a soutenu qu’il est faux de dire qu’Osman Mahomed démissionnera du parti. «Manti sa!» a-t-il répondu à une question. En revanche, le principal concerné préfère ne rien dire. Malgré nos multiples appels et messages, Osman Mahomed ne nous a pas répondu.

Ehsan Juman, qui était à ses côtés vendredi, lors de l’inauguration d’une pizzeria, a affirmé que le député de la circonscription no 2 est en colère, mais il n’a jamais signifié son intention de quitter le PTr. «C’est du moins ce qu’il m’a fait comprendre, il y a trois jours.»

Par ailleurs, Farhad Aumeer, avec qui, dit-on, Osman Mahomed est en désaccord, nous a déclaré qu’il continue à faire son travail de député, avec conviction, et qu’il n’est pas au courant d’une quelconque décision de son colistier. Il a rappelé qu’il avait parlé à Osman Mahomed, il y a cinq ou six jours, soit juste avant la démission de Sheik Mukhtar Hossenbocus. Au sujet du «money politics» dont parle l’ancien constituency clerk d’Osman Mahomed dans sa lettre de démission, Farhad Aumeer a dit: «Al checké ki sannla al zwé dan kazino.»

Pour le médecin-politicien, il faut faire confiance au leader du PTr. «Dans mon cas, je suis redevable envers lui. Il m’a offert un ticket et j’ai été élu. Si jamais je ne suis pas d’accord avec lui, je lui rendrais mon ticket et qu’il y ait une élection partielle. Ensuite, je verrais si je poserais ma candidature ou pas. Mais pas question de se joindre à un autre parti alors que je suis élu sous la bannière du PTr.» Dans la foulée, Farhad Aumeer démontre son admiration pour Roshi Bhadain. «C’est quelqu’un qu’on critique beaucoup, mais quand il n’était pas d’accord avec le MSM, il a démissionné et il y a eu une élection partielle.»

À noter que Navin Ramgoolam a aussi parlé de «money politics» à St-Aubin hier. «Bizin al démann li ki li gagné», a répondu le leader rouge à une question concernant Sheik Mukhtar Hossenbocus. Selon lui, personne ne pourra influencer le PTr..

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x