L’ex-gouverneur de la BoM Bheenick réclame Rs 50 M à l’État

Avec le soutien de

Le procès qu’intente l’ex-gouverneur de la Banque de Maurice (BoM), Rundheersing Bheenick, à l’État, au commissaire de police et à Heman Jangi, responsable du Central CID, a été appelé la semaine dernière devant la juge Mohanasundary Naidoo.

Rundheersing Bheenick leur réclame conjointement et solidairement des dommages de Rs 50 millions pour fautes lourdes. L’affaire a été renvoyée à une date ultérieure, qui sera soit novembre soit mars de l’année prochaine. Rundheersing Bheenick a agi comme gouverneur de la BoM à trois reprises, soit de février 2007 à février 2010, de mai 2010 à mai 2013, et de mai 2013 à décembre 2014. Le nouveau gouvernement issu des élections générales de 2014 avait mis fin à son contrat de travail le 26 décembre 2014 avec effet immédiat.

Le plaignant indique que Heman Jangi aurait une dent contre lui. Il révèle que quand il était Gouverneur de la BoM, Heman Jangi avait fait pression sur lui pour que sa fille soit embauchée à la banque. Il a appris par la suite que la fille de ce dernier avait été employée à la BoM après son renvoi de son poste de gouverneur.

Il aurait demandé au président de la République de lui donner des instructions ayant trait aux modalités pour le handing over avec un délai de 14 jours pour évacuer son bureau. N’ayant pas eu de réponse, il n’aurait pas eu d’autre choix que de libérer son bureau les samedi 27 et lundi 29 décembre 2014.

Le 12 février 2015, le secrétaire de la BoM, J. K. Ramtohul, avait consigné une déposition au CCID, déclarant, entre autres, que la direction de la BoM avait des raisons de croire que le plaignant «has misappropriated files of the Bank».

Le DCP Sooben du CCID avait obtenu un mandat de perquisition pour fouiller son domicile de Palm Lane, à Moka. Le 13 février 2015, les officiers postés au CCID ont perquisitionné sa résidence et ont saisi des documents appartenant à la banque ainsi que des devises étrangères.

L’ex-gouverneur de la BoM a été arrêté et conduit au CCID sous forte escorte policière. Il a été informé de son arrestation et, peu après, admis à l’hôpital Jeetoo pour des douleurs à la poitrine avant d’être transféré à Apollo Bramwell Hospital. Il a été détenu pendant la nuit en attendant l’accusation provisoire émise contre lui devant la Bail and Remand Court. Il a été ensuite détenu à Alcatraz. Le 17 février 2015, une charge provisoire a été logée contre lui devant le tribunal de Moka pour blanchiment d’argent et possession de documents de la BoM.

Pour Rundheersing Bheenick, la décision pour l’arrêter et le maintenir en cellule policière constitue un abus de pouvoir de la police en vertu des Police Act et Bail Act. Son image et sa réputation ont été très affectées sur le plan national et international. Pour cette raison, il demande à la Cour suprême de condamner les trois défendeurs à lui verser des dommages de l’ordre de Rs 50 millions.

Il est représenté par Mᵉ Hervé Duval, Senior Counsel, et Mᵉ Hiren Jankee, avoué.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x