Publicité

Patrimoine: l’Heritage Zone de Mont-Choisy redynamisée au coût de Rs 125 M

15 novembre 2022, 19:38

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Patrimoine: l’Heritage Zone de Mont-Choisy redynamisée au coût de Rs 125 M

Promouvoir le développement durable en sauvegardant un patrimoine culturel renfermant plus de deux siècles d’histoire, telle est la vision du Groupe Mont-Choisy. Après avoir injecté plus de Rs 125 millions afin de redynamiser l’Heritage Zone de Mont-Choisy, l’entreprise a procédé à son inauguration vendredi dernier. 

Banians et tortues centenaires, une ruine de cheminée, d’anciennes installations utilisées pour le traitement de l’aloe vera, ou encore le four à chaux… les vestiges d’une époque révolue ont bel et bien été préservés par le groupe Mont Choisy. 

Située dans la région nord de l’île, l’Heritage Zone de Mont-Choisy demeure la Maison de Mont-Choisy avec des bâtiments en pierre accessibles par une allée féerique, ce qui la rend ainsi très populaire auprès des entreprises et des particuliers souhaitant y organiser des événements. 

Jyoti Jeetun, Chief Executive Officer (CEO) du groupe, se dit fière de s’associer à ce projet, décrivant ce lieu comme un endroit magnifique qui a été le témoin privilégié de l’histoire de Mont-Choisy. Reconnaissant le rôle crucial du patrimoine culturel dans le développement durable, la CEO a rappelé que «nous sommes en train de vivre la plus grande transformation liée à cette partie de l’île après avoir pris une série de mesures audacieuses». Si Maurice souhaite accélérer la reprise économique, il faudra, dit-elle, «maintenir l’excellente collaboration entre les autorités et le secteur privé, surtout si l’on ambitionne de faire rayonner notre patrimoine national à l’échelle internationale». 

Du côté du groupe Mont-Choisy, la société compte actuellement plus de 300 salariés tandis que ses sites de construction emploient, directement ou indirectement, plus de 1 000 personnes. Avec la construction de la Smart City, un total de Rs 45 milliards sera investi au cours des prochaines décennies, contribuant ainsi à la création de 10 000 emplois, tout en améliorant la qualité de vie des habitants de la région. 

Même si le projet Heritage Zone a nécessité des investissements conséquents pour lui donner un nouveau souffle, Vincent Rogers, chairman du groupe, a indiqué qu’il est rassurant de voir les efforts consentis pour valoriser les trésors patrimoniaux, encore plus par rapport à une économie extrêmement dépendante de l’ouverture du pays et du tourisme.

Publicité