Le ministre Obeegadoo: «Début 2023, nous reviendrons au chiffre d’avant Covid-19»

Avec le soutien de
Le pays a accueilli 117 523 visiteurs en octobre.

Le pays a accueilli 117 523 visiteurs en octobre.

755 655 touristes ont visité Maurice de janvier à octobre. D’ici décembre, le ministre du Tourisme est optimiste quant à l’objectif d’un million de visiteurs ciblés. Des opérateurs du secteur sont aussi confiants, mais avec certaines réserves.

De janvier à octobre, 755 655 touristes ont visité l’île. Ce sont là les derniers chiffres publiés vendredi par Statistics Mauritius relativement aux arrivées touristiques. Pour la période correspondante en 2021, ils étaient seulement 63 894 à le faire. Pour ce qui est des arrivées touristiques pour le mois d’octobre, le pays a accueilli 117 523 visiteurs et parmi nos principaux marchés, la France occupe la première place avec 174 759 touristes, suivie de la Grande-Bretagne avec 113 184 visiteurs (voir tableau). Les revenus enregistrés le même mois se chiffrent à Rs 3 milliards. Si le ministère du Tourisme cible un million de touristes d’ici décembre, c’est à se demander si ce chiffre sera atteint car nous sommes déjà entrés dans la haute saison touristique et il reste moins de deux mois pour atteindre cet ambitieux objectif. 

Interrogé par la British Broadcasting Corporation, alors qu’il se trouve au World Travel Market à Londres, Steven Obeegadoo, ministre du Tourisme, affiche l’optimisme par rapport à ce secteur qui représente 20 % du Produit intérieur brut (PIB). «Avant le Covid-19, nous avions l’habitude d’accueillir 1,4 million de touristes annuellement. Pour vous dire comment le tourisme est important pour nous (…) Nous avons vécu la pire récession de l’histoire économique avec une contraction d’environ 15 % de notre économie. C’était un impact terrible. Depuis la réouverture, nous avons connu une croissance forte et régulière. Pour le mois d’octobre, nous avons un taux de récupération (recovery rate) de 90 %. Nous sommes presque au même niveau qu’en 2019 en termes d’arrivées touristiques», a-t-il affirmé à la journaliste. 

Le ministre estime que la pandémie nous a permis de tirer des leçons en termes de résilience et de flexibilité. «Les choses se présentent très bien à court terme. Jusqu’au début 2023, nous devrions revenir au chiffre d’avant le Covid-19. Les touristes séjournent plus longtemps et dépensent davantage.» 

Qu’en pensent les opérateurs du secteur ? «Nous restons optimistes. Mais, selon moi, on ne va pas arriver à un million de touristes», explique Daniel Saramandif, président de l’Association of Tourism Professionals. Pourquoi cela ? Selon lui, il y a eu du retard à mettre en place des stratégies pour attirer les touristes. Il cite l’exemple de La Réunion. «Nous avons raté la haute saison à La Réunion. On est à presque mi-novembre. On n’attend que les arrivées de décembre.» 

De son côté, Umarfarooq Omarjee, directeur d’Omarjee Holidays, estime que les arrivées touristiques devraient se rapprocher d’un million si on analyse le taux de remplissage et le taux de fréquence. «Beaucoup de compagnies aériennes ont augmenté leurs fréquences et les taux de remplissage sur les avions. Ce qui est très bien pour le secteur. Du 15 au 31 décembre, les vols charters, en provenance de certains pays européens, vont atterrir. On aura plus d’arrivées touristiques. Tous les hôtels sont complets pendant cette période.» 

Selon lui, à partir du 15 novembre jusqu’au 31 décembre, les compagnies aériennes affichent un taux de remplissage dépassant les 90 %. «C’est notre première haute saison après le Covid-19. Elle s’annonce assez positive. On reprend notre souffle. On note qu’il y a de plus en plus d’intérêt pour la destination.» 

Du côté de l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM), son président, Désiré Elliah, affiche lui aussi sa confiance. «Sur la tendance, nous sommes confiants de faire un million de touristes pour 2022. En termes d’occupation, nous sommes au même niveau qu’en 2019, avant la pandémie.» Dans son discours à l’assemblée générale de l’AHRIM, le 27 octobre, il avait déjà donné des indications sur le secteur. 

Désiré Elliah avait affirmé que «dépassant nos espérances, les arrivées touristiques sur certains marchés ont excédé le niveau prépandémique. La barre du million de touristes – objectif symbolique pour lequel nous avons tous tant travaillé –, nous nous apprêtons à la franchir». Il a ajouté que «la situation pour les trois prochains mois est certes des plus rassurantes. Le nombre de sièges consolidés pour décembre et janvier nous permettra de profiter de l’engouement réel des touristes pour Maurice». 

Cependant, il déplore le manque de visibilité au-delà de janvier. Il estime qu’il est crucial que nous maintenions nos efforts pour décrocher ces vols supplémentaires, qui nous permettront d’atteindre les 1,4 million de visiteurs. «C’est maintenant que cela se joue. Le phénomène du revenge travel durera encore quelques mois. Ensuite, le vent pourrait ne plus être favorable. À en croire le Fonds monétaire international, la croissance ralentira à la mi-2023.» 

De plus, le secteur a besoin des super connectors et de leurs gros-porteurs pour améliorer la capacité et la compétitivité de la destination. Par ailleurs, Désiré Elliah est d’avis qu’Air Mauritius a un rôle prépondérant à jouer dans le tourisme. D’où le besoin «de soigner» notre transporteur national. «L’attractivité dont bénéficie, ces jours-ci, notre destination va certainement attirer l’attention des compagnies aériennes. Rétablir pleinement Air Mauritius nous permettra de consolider cette confiance et de concrétiser de fructueux partenariats pour de nouvelles dessertes.»

Les principaux marchés Octobre 2022 Octobre 2021
France 174 759 17 738
Grande-Bretagne 113 184 12 640
Allemagne 78 021 5 759
Italie 16 890 606
Inde 30 031 1 267
Afrique du Sud 73 719 3 916
La Réunion 49 639 2 988

Source : Statistics Mauritius

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x