Metro Express: entre millions et milliards

Avec le soutien de

Ça y est. La phase 3 du projet Metro Express, reliant Rose-Hill à Réduit, est lancée. Dimanche, sous des allures de campagne électorale, le Premier ministre a inauguré ce tronçon. Dans son discours de circonstance, Pravind Jugnauth a dit souhaiter que le réseau couvre toutes les régions du pays y compris les villages… «Nous investirons pour étendre le Metro Express vers d’autres régions. De Côte-d’Or à l’Est, de Curepipe au Sud, de Port-Louis au Nord et à l’Ouest. Nous travaillons sur un Master Plan pour les extensions qui suivront.»

Ainsi, pour amener le tram de Réduit à Côte-d’Or, l’Inde fera un don de 25 millions de dollars, soit Rs 1,12 milliard selon le taux du jour, et accordera 300 millions de dollars (13,4 milliards) comme ligne de crédit pour cette extension. Questions dès lors : combien a été investi pour la phase 1 du projet, de Curepipe à PortLouis, y compris pour les extensions ? Et combien la société Metro Express Ltd (MEL), qui gère le projet, a-t-elle obtenu jusqu’ici pour ses opérations ? Éléments de réponse.

Ci-dessous la liste des prêts accordés à MEL comme révélé au Parlement par Alan Ganoo, ministre du Transport et du métro léger. Selon les modalités de remboursement, l’organisme dispose de dix ans dont une période de grâce de trois ans pour le repaiement. En mai 2022, le bilan financier de MEL déposé au Registrar affichait des pertes de Rs 500 millions. Ce qu’a démenti son Chief Executive Officer, en imputant Rs 260 millions de cellesci aux Foreign Exchange Fluctuations et une accounting procedure qui leur coûte Rs 108 millions. «Seules Rs 140 millions de pertes étaient sous notre contrôle.»

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x