Climat: la sécheresse va-t-elle s’arrêter ?

Avec le soutien de

Depuis jeudi, notre pays est sous le coup d’une alerte de fortes pluies. Si celles-ci, tant attendues, t’empêchent d’aller à l’école et de retrouver tes amis, elles sont providentielles pour l’île car depuis plusieurs semaines déjà, nous faisons face à une grave sécheresse. Quelle est la situation en réalité et quelle en est la cause ? Nous t’expliquons tout cela.

Alors que les nuages menacent, les Mauriciens prient pour qu’ils déversent sur l’île ces averses que nous attendons tous avec impatience. La tempête tropicale Cheneso, qui à l’heure où nous écrivons ces lignes, ne devrait pas affecter directement Maurice, pourrait, par contre, du moins nous l’espérons, nous apporter une grosse quantité de pluie. D’ailleurs, à mercredi, nous étions en alerte de veille de fortes pluies et à hier matin, nous étions sous l’avis de fortes pluies.

Pourquoi ces averses sont-elles tant attendues ? 
Depuis plusieurs semaines déjà, le pays fait face à une sécheresse, qui, au fil des jours, est devenue extrême. Dans certains endroits, comme à Dagotière, des rivières se sont asséchées, laissant dans leur lit, des poissons morts et des détritus. Du côté des planteurs, le manque d’eau se fait cruellement sentir. Le soleil et la chaleur ont abîmé leurs légumes. Par manque d’eau, ils sont contraints d’arroser les plantes une fois sur deux. Ce qui fait un planteur de l’Ouest dire «qu’à ce rythme-là, nous n’aurons pas suffisamment de légumes pour nourrir toute la population». D’autre part, au fil des jours, le niveau d’eau dans nos réservoirs baisse. Ils font pitié à voir, avec leur fond sec et craquelé. Et même si le pays a connu quelques averses la semaine dernière, elles n’ont pas été suffisantes pour écarter la sécheresse. À mercredi, le taux de remplissage des réservoirs avait atteint une moyenne de 30,9 %. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Services publics, Joe Lesjongard, lors d’une conférence de presse. Et 30,9 % c’est peu et à ce rythme, on peut se demander jusqu’à quand nos robinets continueront à nous fournir de l’eau. En attendant, certains réservoirs, à l’instar de celui de La Ferme, est devenu inexploitable car l’eau au fond est boueuse et ne peut être utilisée pour desservir la population. C’est te dire à quel point la situation est critique. Si cela continue, des mesures drastiques, avec des coupures d’eau plus fréquentes, risquent d’impacter le pays. Il convient donc de faire très attention à notre utilisation d’eau.

Quelle en est la cause ? 
Lors de sa conférence de presse, mercredi, Joe Lesjongard a souligné que «le climat n’est plus le même», ce qui, selon lui, aurait occasionné un «changement drastique dans la pluviométrie*». Il a, par ailleurs, ajouté que «la baisse du niveau d’eau dans les réservoirs et les nappes phréatiques date de six mois». Des explications peu convaincantes pour Osman Mahomed, député du Parti travailliste, qui est ingénieur civil de formation. Pour lui, le gouvernement n’a rien fait pour améliorer la gestion de l’eau, notamment au Midlands Dam et à La Ferme. Il explique que la terre, qui s’est accumulée à Midlands Dam, doit être enlevée pour augmenter la capacité de ce réservoir. «Aujourd’hui, nous sommes dans une situation critique par la faute du gouvernement», estime-t-il, indigné. Il a également rappelé que le gouvernement avait promis une distribution d’eau 24/7 mais que jusqu’à présent, rien n’a été fait pour que cette promesse se matérialise. Et toi qu’en penses-tu ? Trouves-tu que nous gérons bien notre eau ?
 

Les internautes s’interrogent sur le nouveau système d’alerte 
Mercredi matin, les Mauriciens ont découvert, pour la première fois, la «veille de fortes pluies». Il s’agit du nouveau protocole météorologique pour de grosses averses. Cette «vigilance fortes pluies» est émise au moins 12 heures et pas plus de 24 heures avant l’arrivée des fortes pluies. Un protocole, qui a pour but de mieux préparer la population‚ mais qui a eu l’effet inverse vraisemblablement car les internautes n’ont pas compris son utilité et s’en sont moqués en se demandant jusqu’à quand cette «veille» allait durer.
 

Le dico
*pluviométrie : Mesure de la quantité des pluies tombées.


Votre ou vos enfants ont un talent ? Ils veulent partager une expérience, témoigner ? Vous êtes parent ou enseignant, vous avez un projet intéressant concernant les jeunes ? Si vous souhaitez apparaitre dans cette page, contactez-nous au WhatsApp 59890200 ou à notre standard 2068200.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x