Dédommagements | Mordu par un chien: un ado obtient Rs 92 000

Avec le soutien de

L’affaire a été appelée la semaine dernière. Les parents d’un ado de 16 ans, qui a été mordu par un chien il y a quatre ans, se sont engagés dans une bataille juridique afin de réclamer des dommages à la propriétaire du chien. Et les plaignants ont obtenu gain de cause.

«Je n’ai aucune raison de douter que la défenderesse était la propriétaire du chien qui a attaqué le mineur. J’ai également été convaincu que les blessures subies par l’enfant et son trouble de stress post-traumatique étaient le résultat de cette attaque, de sorte que le lien de causalité a été établi de manière satisfaisante», a ainsi indiqué le magistrat Medhaven Armoogum de la cour intermédiaire dans son jugement. La propriétaire du chien devra ainsi reverser Rs 92 000 en guise de réparations.

Le mineur de 16 ans raconte qu’il marchait dans la rue à Highlands, pas très loin de sa résidence, le 7 novembre 2018, et allait déposer des gâteaux de Divali chez un ami lorsqu’il s’est fait mordre par l’animal. «C’est un Amstaff qui appartient à ma voisine et il m’a mordu au pied ce jour-là. Je le connais car je l’ai déjà vu dans la cour de celle-ci», a confié l’étudiant au tribunal, expliquant que cette agression l’a traumatisé. «J’ai eu des cauchemars presque tous les jours et je faisais même pipi au lit…»

«Il s’était évanoui lorsque je me suis rendu sur place et il saignait beaucoup du pied. Par la suite, mon fils ne pouvait pas marcher pendant pratiquement deux mois et c’est sa mère qui a dû l’assister dans sa routine quotidienne», a affirmé, quant à lui, le père de l’adolescent. Tout en ajoutant que la cour de la voisine n’est pas clôturée.

La mère a, pour sa part, produit un rapport médical émanant d’un psychiatre. «On lui a même prescrit des tranquillisants et son traitement chez le psychiatre nous a coûté Rs 28 500. Nous sommes des vendeurs de légumes et nous avons souffert étant donné que nous avons dû rester au chevet de notre fils au lieu d’aller gagner notre vie. J’ai encouru des pertes allant jusqu’à Rs 500 par jour, pendant deux mois.»

Fait notable : la propriétaire du chien a brillé par son absence au tribunal, bien que la plainte avait été déposée en bonne et due forme et que le magistrat avait même ordonné qu’elle soit publiée dans l’express pour que la défenderesse soit présente en cour…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x