Santé: le New Cancer Hospital prêt en deuxième partie de 2023

Avec le soutien de
Plusieurs experts africains sont à Maurice pour une conférence sur les traitements du cancer par la radiothérapie.  © Kiranchand Sookrah

Plusieurs experts africains sont à Maurice pour une conférence sur les traitements du cancer par la radiothérapie.  © Kiranchand Sookrah

Le nouvel hôpital dédié aux soins pour combattre le cancer à Solferino devrait être prêt d’ici la deuxième partie de l’année prochaine. C’est ce qu’a déclaré le ministre de la santé, Kailesh Jagutpal, à l’issue de l’ouverture du mid-term coordination meeting, à l’hôtel Voilà, Bagatelle, hier. Il a aussi soutenu que les équipements qui seront installés dans cet hôpital coûteront Rs 800 millions. «D’autres viendront s’ajouter par la suite.» Mais, il ne veut pas que ceux qui auront pour mission d’installer ces équipements le fassent à la va-vite. «Nous allons même obtenir un PET Scan avec l’International Atomic Energy Agency (IAEA).» 

Justement, plusieurs membres de pays africains sont à Maurice pour discuter sur l’évolution de la radiation dans la médecine. «On va utiliser la radiation pour le diagnostic et pour le traitement. Nous le faisons déjà à travers les x-rays. Maintenant, ce seront les patients qui souffrent du cancer qui en bénéficieront car c’est un mode de traitement. Cet appareil sera installé au sein du New Cancer Hospital.» En effet, ces spécialistes présents à Maurice devront, durant les cinq prochains jours, discuter de comment ce traitement pourra soulager les malades à travers l’Afrique. «Qui dit nouvel appareil, dit nouvelle connaissance. Nous devons avoir une bonne formation. Nous avons même un invité spécial venu d’Italie qui va donner un training pour l’utilisation de ce type de machine.» 

À travers le National Cancer Control Programme, le ministère veut prévenir les cas de cancer à Maurice. «Les screening se font plus souvent, de même que les dépistages. La prévention est importante.» On se souvient que lors d’un atelier sur le cancer colorectal en septembre, Kailesh Jagutpal avait annoncé que le nouvel hôpital serait doté de cette unité de médecine nucléaire. Des examens poussés seront faits grâce aux appareils de mammographie, d’IRM, entre autres. Une unité dédiée à la transplantation de la moelle osseuse et des cellules souches hématopoïétiques serait même à l’ordre du jour.

Journée mondiale du diabète: la prévention, pièce maîtresse pour la lutte contre cette maladie

Des activités se sont tenues au Sir Harilal Vaghjee Hall, hier pour marquer la Journée mondiale du diabète. Ce sont surtout les fonctionnaires qui étaient visés par cette animation. En passant des sessions de check-up pour les yeux jusqu’aux séances de yoga, ils ont été sensibilisés à cette maladie. Présents à cet événement, le ministre de la Fonction publique, Vikram Hurdoyal et celui de la Santé. Le premier nommé suggère aux fonctionnaires de se faire dépister. «Il faut également faire un suivi médical, d’autant que les fonctionnaires vivent avec le stress. Ils doivent avoir un meilleur contrôle sur leur santé.» Il a été secondé par Kailesh Jagutpal. Ce dernier est revenu sur le chiffre alarmant concernant la population. «20 % des Mauriciens sont diabétiques alors que 15 % sont prédiabétiques. Au début, il n’y a aucun symptôme visible, ce n’est qu’après que les cas s’aggravent. Problème au coeur, les reins qui arrêtent de fonctionner et l’on doit se tourner vers la dialyse, ou encore l’on développe une thrombose.» Pour le ministre, il faut que chaque Mauricien prenne conscience de cette maladie et change dès à présent son comportement. «Il faut mettre l’accent sur les précautions à prendre. Le dépistage est important. Car une fois que vous êtes diabétique, il n’y a aucun retour en arrière possible. Il faut dès à présent changer votre mode de vie.» Raison pour laquelle il encourage que les enfants soient déjà mis au-devant de cette maladie dès le primaire, c’est du moins une recommandation de l’Organisation mondiale de la santé, que le plus de jeunes soient au courant. Et puissent par la suite faire un bon planning de leur rythme de vie.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x