Dans la presse du… 17 octobre 1995: plus de 500 posters et photos à l’expo sur le cinéma indien

Avec le soutien de
Le ministre de la Culture, M. Mookesswur Choonee, admirant des photos de l’exposition.

Le ministre de la Culture, M. Mookesswur Choonee, admirant des photos de l’exposition.

Le ministère de la Culture organise une exposition sur le cinéma indien, dans le cadre de la célébration du centenaire du cinéma dans le monde, indique l’express du mardi 17 octobre 1995. Inaugurant cette exposition, le ministre de tutelle, M. Mookesswur Choonee, devait souligner que le cinéma indien a marqué les Mauriciens. 

Il a «moulded the way of life of Mauritians», avec des films passant à la télévision, alors que tel n’est pas le cas en Inde. Il s’est dit fier de s’associer à une telle manifestation et a souhaité que chaque Mauricien se fasse un devoir d’y assister. Il a conclu en annonçant une semaine du cinéma indien, dans la foulée de cette exposition. Il y aura également une semaine du cinéma chinois, russe, africain, anglais, égyptien et français. 

Le haut-commissaire indien, M. Shyam Saran, devait évoquer le lien existant entre l’Inde et Maurice, à travers les films indiens, «Mauritius, a country no stranger to Indian films», avec même des réalisateurs de ce pays venant tourner des films à Maurice. Avec 800 films par an, l’Inde est dans le monde le premier producteur de films tournés dans plus de 20 langues et dialectes, dont le hindi, le tamil, le bhojpuri, le punjabi entre autres. 

Cette présente exposition met en exergue plus de 500 posters et photos sur le cinéma en Inde, avec les vedettes des années 30 à ce jour. Avec 27 000 films produits, l’Inde détient le record en la matière. Ce pays a connu très tôt le cinéma, plus précisément en 1896, avec la projection de six films muets des frères Lumière, au Watson Hotel de Bombay. En 1899, le père du cinéma indien, Save Dada, commença à tourner les premiers films. Mais auparavant, en 1895, la famille Patwardhans donna ses lettres de noblesse au cinéma indien. 

Cette exposition, qui se tient au rez-de-chaussée du NPF Building à Port-Louis du 16 au 21 octobre, donne ainsi l’occasion de voir les grands noms et les films qui ont marqué le monde du cinéma en Inde, dont Sholay, avec Amitabh Bachchan et Darmendra, Seeta aur Geeta, film où Hema Malini tient un double rôle, Andaz, avec la star des années 70, Rajesh Khanna. On verra les lauréats du prestigieux prix Dada Saheb Phalke, récompensant ceux qui ont marqué le cinéma en Inde, entre autres Ashok Kumar, Satyajit Ray, Raj Kapoor. Les voix avec les chansons en playback sans lesquelles le cinéma indien ne serait pas ce qu’il est, de Mohammad Rafi, Lata Mangheskar (cette dernière détenant d’ailleurs le record du plus grand nombre de chansons chantées), Mukesh, entre autres, font de l’exposition une manifestation à voir. 

Le public peut, par la même occasion, apprécier une fresque créée par deux artistes indiens, MM. Krishan Prasad et Dilip Sarkar, qui sont à Maurice dans le cadre de cette exposition. La fresque met en exergue la création du cinéma, avec les frères Lumière et se termine par Amitabh Bachchan, considéré comme la méga star du cinéma indien.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x