Publicité

Centre de quarantaine de Pointe-aux-Sables: «Gard ine menas nou», affirment des résidents

5 avril 2020, 09:55

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Centre de quarantaine de Pointe-aux-Sables: «Gard ine menas nou», affirment des résidents

Plusieurs personnes ont été arrêtées suite à un problème survenu au centre de quarantaine de Pointe-aux-Sables hier, samedi 4 avril.  Un médecin raconte qu'il  aurait été pris à partie par plusieurs résidents et qu'il a dû porter plainte à la police. Cependant, du côté des voyageurs qui ont assisté à la scène, c’est un tout autre son de cloche.

Dans sa plainte, le médecin  explique qu’il était sur les lieux et que les esprits ont commencé à s’échauffer lorsqu’il a  informé les personnes qui sont hébergées dans ce centre qu’elles devront rester une semaine de plus. Et que les tests pour définir s’ils sont positifs ou pas ne seront pas fait tout de suite. Mais les résidents, eux, sont d'un avis contraire.

Ils en sont à leur 19e jour de quarantaine et ne savent pas quand ils rentreront chez eux. «Nous devions faire le test avant midi hier. Mais le médecin est arrivé et a déclaré que ce sera fait sans une semaine sans  nos donner la raison, avance l’un des résidents. Lorsque des explications ont été demandées, celui-ci allègue que le docteur a commencé à utiliser  des mots déplacés à leur égard. Dans la foulée, il précise que le médecin n’était pas dans son état normal. «Personne ne l’a agressé. Certains ont certes utilisé un langage vulgaire, mais c’est uniquement parce que le docteur en avait fait de même», poursuit notre interlocuteur.