Publicité

Perquisition chez Bachoo: des journalistes de l’express victimes d’une grave agression

29 avril 2015, 22:27

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Perquisition chez Bachoo: des journalistes de l’express victimes d’une grave agression

La tension était palpable à Plaine-des- Roches, ce mercredi 29 avril. Une journaliste et deux vidéographes de l’express ont été pris à partie par des partisans     d'Anil Bachoo. Cette équipe suivait la perquisition du domicile de l’ancien ministre du Transport et des Infrastructures publiques, à Plaine-des- Roches, vers 17 h 40 lorsqu' un des partisans, visiblement gêné par leur présence, a tout bonnement foncé sur les journalistes à bord de sa BMW noire.

 

Nafiisah Peerbaye, la journaliste, et les vidéographes ont juste eu le temps d’esquiver la voiture. Le vidéographe Yannick Azor a, toutefois été blessé au tibia.

 

Le chauffeur, un habitant de la localité, est alors descendu de sa BMW avant de proférer des menaces contre les journalistes. Il a aussi tapé sur le véhicule de l'express.

 

Une déposition a été faite peu après au poste de police de Rivière-du-Rempart.

 

Anil Bachoo a été convoqué aux Casernes centrales, ce mercredi, dans le cadre de l’affaire Betamax. L’ancien Permanent Secretary Soopramanien Pather l’a accusé d’avoir exercé des pressions sur lui  pour l’octroi d’un contrat d’approvisionnement en carburant au tanker Betamax.

 

Vers les 15 heures ce mercredi, après sept heures d’interrogatoire under warning, Anil Bachoo a été conduit directement chez lui, à Plaine-des-Roches, où la police a procédé à une perquisition.

 

Toutefois, les enquêteurs n'ont rien trouvé de compromettant.

 

Raj Pentiah, l’un de ses hommes de loi, a indiqué qu’aucune charge n’a été retenue contre l’ex-ministre des Infrastructures publiques.