Société 4288

Le pandit Sungkur s’est retrouvé au centre des critiques avec son projet de restaurant sur la plage de Trou-aux-Biches. Et ce lundi 9 septembre, le P

Ils sont soulagés. Après une première rencontre ce lundi matin et des négociations qui se sont poursuivies jusqu’à cet après-midi, les 30 étudiants n

Publicité

Des mesures clés lors du prochain budget, c’est ce que souhaitent les représentants des associations. Focus sur leurs recommandations, en attendant l

Un champ de cannes, situé à proximité du bâtiment Espace Maison et Jardin à Forbach, a été ravagé par les flammes au cours de l’après-midi de ce lund

Publicité

Elles sont mineures ou mariées. Des dizaines de photos de jeunes Mauriciennes, en bikini, apparaissent dans des vidéos diffusées sur Internet. Le hic

Rs 1500, Rs 2000… Les prix donnent froid dans le dos. Sur plusieurs plages du pays, certains marchands n’hésiteraient pas à revendre leurs glaces à p

Publicité

Effervescence à la Mauritius Institute of Training and Development (MITD) House, à Phoenix ce lundi matin, 9 septembre. La raison : un appel anonyme

Les normes ont été respectées affirme le pandit Sooryadeo Sungkur. Toutefois, le lopin de terre qui lui a été loué à bail provoque la colère chez les

Publicité

Ils se dirigeaient vers Tamarin lorsque leur motocyclette a percuté de plein fouet un autobus qui arrivait en sens inverse. Frédéric Célestin, 29 ans

Des mesures clés lors du prochain budget : c’est ce que souhaitent les représentants de la société civile. Avec l’espoir que le dialogue s’ouvre avan

Publicité

Le sort des quatre condamnés de l’Amicale préoccupe aussi bien le remake que les travaillistes. Mais les voies de recours pour rouvrir le dossier de

Les clients auront le choix entre 25 différentes enseignes de la restauration dans les food court (aire de restauration) du centre commercial de Rich

Publicité

Ce qui a surtout marqué la semaine, c’est la déportation des ouvriers bangladais qui avaient entamé un mouvement de grève à Real Garments, la Tour Ko

Il l’aurait séquestrée pendant deux jours tout en la menaçant de la défigurer. C’est du moins ce qu’avait affirmé Anne Marie Lucrèce Monty, 46 ans, q