Eau en baisse dans les réservoirs: la faute au climat, selon Lesjongard

Avec le soutien de

«Le climat n’est plus le même. (…) Il y a eu un changement drastique dans la pluviométrie, qui s’est grandement modifiée», a déclaré Joe Lesjongard, ministre des Services publics, lors d’une conférence de presse, hier, pour justifier la baisse du taux d’eau dans les réservoirs. Selon lui, il y a des crues soudaines (flash floods) résultant du fait qu’il ne pleuve pas pendant un long moment mais, après, il y a de fortes précipitations en un temps record.

L’autre phénomène, explique-t-il, c’est que le schéma de la pluie a changé. «Il pleut dans d’autres régions.» Le ministre a fait ressortir qu’à hier matin, le taux de remplissage dans les réservoirs avait atteint une moyenne de 30,9 %. «La baisse d’eau dans les réservoirs et les nappes phréatiques date de six mois.» Il a ajouté qu’en décembre, la pluviométrie n’a été que de 59 mm, ce qui représente 36 % de la moyenne saisonnière. «Mais décembre 2022 a été le cinquième mois le plus sec de ces 30 dernières années.»

Le ministre a avancé d’autres chiffres. Il a pris l’exemple d’août. Selon lui, le pays reçoit 61 mm de pluie pendant ce mois, ce qui représente 56 % de la moyenne saisonnière. Mais il a dit avoir noté qu’août dernier a été le quatrième mois le plus sec de ces trente dernières années. Idem pour septembre dernier, qui a été le deuxième mois le plus sec des trois dernières décennies. Quant au mois de janvier 2023, il y a eu un déficit de 36 % de pluie en comparaison à la moyenne saisonnière.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x