Multimédia - Diaporamas

Si vous êtes à Pamplemousses, au nord-ouest de l’île, un détour par le site du Moulin à Poudre s’impose. Pas très loin de l’actuel hôpital, situés su

Côte-d’Or a encore vibré, samedi soir. Ce complexe sportif national qui accueille depuis peu les plus grands artistes a cédé la place à Fanny J, chan

Publicité

46 voitures d’exception sont exposées ce samedi 1er octobre dans les locaux d’Autograph, à Forbach. L’exposition comprend des voitures vintage datant

Le village de Souillac, nommé après le vicomte de Souillac, un des premiers gouverneurs de l’île, a servi de port durant la colonisation française et

Publicité

Il fut un temps où Mauriciens et touristes fréquentaient régulièrement le Domaine Les Pailles (DLP), un des premiers et plus anciens domaines de l’îl

On connaît le lieu surtout par l’autoroute. Un grand échangeur. Une colline d’où les résidents ont une vue imprenable sur les flots de voitures qui s

Publicité

Piton Savanne et son voisin le mont Cocotte sont les seules montagnes offrant une vue sur la pointe sud de l’île. La route vers la montagne Piton Sav

Cap-Malheureux... que le nom semble avoir été mal choisi maintenant que le voyageur n’y arrive plus par la mer. Tout ici n’est que douceur et volupté

Publicité

L’intronisation des avocats s’est tenue hier au siège du nouveau bâtiment de la Cour suprême à la rue Edith Cavell, Port-Louis. L’émotion et le senti

Doucement, des promeneurs s’avancent jusqu’au bord de la falaise. Les plus téméraires s’asseyent au bord du vide, les pieds battant l’air. Les rêveur

Publicité

Déboussolante beauté. Au détour d’un chemin, parfois nichés au creux d’une végétation luxuriante, des paysages à couper le souffle. Vieux Grand-Port,

Sis au nord-ouest du pays, ce petit village est annexé au district de Pamplemousses et comprend les quartiers comme Camp Bestel, Pointe-aux-Biches et

Publicité

En quête de fraîcheur et des joies d’une baignade dans la nature ? En route pour cascade Chamouny, dans le Sud, plus précisément dans le district de

Les Agaléens revendiquent toujours leur «droit humain» à un lopin de terre. Ils souhaitent que le gouvernement leur assure une bonne fois pour toutes