Publicité

Un gouvernement irresponsable et le citoyen responsable !

25 août 2020, 08:53

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Un gouvernement irresponsable et le citoyen responsable !
Le ministre Ramano, accompagné du pésident de la République, regardant les dégâts.

Le gouvernement mauricien a été très irresponsable suite au naufrage du MV Wakashio survenu le 25 juillet. L’inaction du gouvernement pendant ces 12 jours est impardonnable avec des conséquences écologiques irréparables !

Le parc marin de Blue-Bay est une zone protégée par l’Unesco, site Ramsar, abritant une faune et une flore unique. Le parc marin est réputé pour sa biodiversité et son remarquable jardin de corail et abrite aussi une grande diversité de poissons, notamment des demoiselles, des chirurgiens, des papillons, des juvéniles de Sailfin, ainsi que de minuscules syngnathes et de gros poissons trompettes. L’île-aux-Aigrettes, qui héberge de nombreux bébés tortues et plantes rares, est située juste à proximité de la marée noire.

Malgré la terrible nature de la tragédie, le seul élément positif a été la belle fraternité mauricienne «as one people, as one nation», qui s’est regroupée dans un élan de solidarité pour faire face à cette crise écologique. Les jeunes, les personnes âgées, les forces vives, les professionnels et non-professionnels, les coiffeurs, les petits et grands planteurs, pêcheurs, skippers et les milliers de volontaires de tous les coins de l’île se sont réunis pour travailler «la main dans la main» afin de minimiser les dégâts. C’était un grand plaisir de voir des gens, toutes communautés confondues, des étrangers ainsi qu’un nombre impressionnant de femmes mettre «la main à la pâte». La contribution inestimable du secteur privé dans toute cette démarche a également fait chaud au cœur.

Toutefois, l’intimidation et la mise en garde contre ces «volontaires nuisibles» par le Premier ministre lors de sa conférence de presse du samedi 8 août a révolté bon nombre de nos concitoyens. Au lieu de monopoliser la campagne de nettoyage ou d’exclure certains membres de la presse à des fins purement politiques, le Premier ministre aurait été mieux inspiré de créer une task force afin de mobiliser et d’unir l’effort national.

En effet, pendant que le Premier ministre attendait les bras croisés l’expertise et l’aide étrangère pour obtenir des dons de bouées, ces «volontaires nuisibles» ont tout mis en œuvre venant avec une initiative très originale, faisable et bon marché, mais surtout très efficace. Utilisant des cheveux et la paille de canne, ils ont construit des barrières flottantes afin de contenir la marée noire.

La vérité, c’est que les ministres Maudhoo et Ramano ont gaffé, et depuis, ce sont les citoyens lambda qui font le grand nettoyage. De plus, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’était quand certains membres du gouvernement – tels des vautours, accompagnés de leurs photographes, qui sont venus sur place juste pour faire des séances de «selfies» en vue d’exprimer leur «tristesse» et «inquiétude» sur les réseaux sociaux.

Heureusement que la population mauricienne a agi de manière responsable et solidaire face à ce gouvernement irresponsable et amorphe. Néanmoins, nous ne savons pas quand ces lagons retrouveront leur splendeur d’antan. Si l’on en croit les experts maritimes, cela pourrait prendre plusieurs dizaines d’années.

Publicité