Publicité

Mahébourg | Dans un pensionnat: deux Malgaches et leur proxénète arrêtés

4 juin 2023, 13:00

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Deux femmes et un homme ont été arrêtés vendredi dans un cas de trafic humain présumé. Le propriétaire d’un pensionnat aurait fait venir des Malgaches pour s’adonner à la prostitution contre un paiement de Rs 1 000. Le trentenaire nie les faits, mais les femmes l’ont identifié. Une troisième femme, une habitante de Rose-Belle, se trouvait également dans le pensionnat. Elle a été interrogée avant d’être autorisée à rentrer chez elle. La police soupçonne que d’autres femmes seraient impliquées dans ce trafic.

Deux Malgaches résidant à Trou-aux-Biches, Yvette Rasoamanantena, 34 ans, et HaissaTonganjara, 28 ans, ainsi que leur proxénète, Dooshiant Deonarain, 33 ans, le propriétaire du pensionnat, ont été arrêtés, vendredi lors d’une descente des hommes du sergent Seblin de l’Emergency Response Service, et de la WPC Pyndiah, de la police du tourisme, sous la supervision du SI Honajee. La Brigade pour la protection de la famille a aussi été alertée. Les deux femmes ont avoué les faits et sont en détention, de même que l’homme de 33 ans. Ils ont tous comparu en cour de Grand-Port, vendredi. Les deux Malgaches sont poursuivies sous les charges provisoires de prostitution et illegal stay alors qu’une charge de trafic humain pèse sur Dooshiant Deonarain. La police a objecté à leur remise en liberté et ils ont été reconduits en cellule.

Cette grande descente par plusieurs unités de la police, vendredi vers 11 h 30 à 3D International Guest House, à Mahébourg, a choqué plusieurs habitants de la localité. Les limiers avaient eu des informations selon lesquelles des trafics louches avaient lieu dans ce pensionnat très connu de localité. Après avoir monté une opération, ils se sont rendus sur place et y ont trouvé trois femmes, deux Malgaches et une habitante de Rose-Belle.

Les trois femmes ont affirmé qu’elles étaient là pour se prostituer. «Je viens ici pour avoir des relations sexuelles avec des hommes envoyés par M.Deonarain contre paiement de Rs1 000.» La troisième femme, 31 ans, a ajouté : «Mo vinn isi avek mo bann klian ek dé-trwa fwa par semenn, zéran avoy bann klian pou rélasion seksiel kont Rs1 000.» Les deux Malgaches ont expliqué qu’elles sont arrivées l’année dernière, pour se prostituer à Maurice pour le compte de Dooshiant Deonarain. Ce dernier dénichait les clients et arrangeait les rendez-vous.

Publicité