Publicité

Montebello Smart City émerge doucement mais sûrement

26 mai 2023, 22:00

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Montebello Smart City émerge doucement mais sûrement

L’idée d’une ville intelligente là où aucun projet immobilier d’envergure n’avait jamais vu le jour est l’œuvre de MaxCity, groupe de la famille Fon Sing, à qui on doit des projets tels qu’Emerald Park Commercial Centre à Trianon, One Cathedral Square à Port-Louis, et 1 Exchange Square à la cybercité d’Ébène et à Grand-Baie La Croisette.

Sur une superficie d’une cinquantaine d’hectares avec un investissement de Rs 1 milliard pour la phase 1, la ville intelligente (smart city) Montebello, à l’entrée de Pailles et dans un lieu hautement stratégique entre Ébène et Port-Louis, commence à prendre forme. Lancé en août 2021, par le CEO of MaxCity Group, Danny Fon Sing, la première phase du projet comprend les infrastructures de base, dont la fin des travaux est prévue à la fin du 2e trimestre 2023, et l’aménagement de bâtiments dédiés au commerce dans la zone nord ; l’ouverture d’une station-service et d’un drive-through d’une franchise internationale (4e trimestre 2023) ; un centre commercial de 10 000m2 , avec un supermarché de 3 000m2 et 50 boutiques (4e trimestre 2024).

Un autre aspect du projet est la mise en vente de terrains destinés à des showrooms. Plusieurs marques s’y sont déjà intéressées : le groupe Leal a débuté au dernier trimestre 2022 des travaux pour l’installation des marques de véhicules Mitsubishi, Renault ; le groupe Carleton aménagera en 2023 trois showrooms pour les marques Schmidt, Canon et Cuisinella, et l’enseigne Powersure devrait entrer en scène cette année même. Le groupe Hyvec se propose lui d’y aménager des showrooms pour les marques, Kohler, SieMatic et Atlas Concorde. Également prévue la construction de boutiques et bureaux sur le boulevard principal. Les marques Manjoo et LCW se sont déjà engagées.

L’intention des promoteurs de valoriser l’héritage naturel du site, pour y inclure une bonne dose de développement durable, est une caractéristique majeure du projet. S’il existe déjà un cours d’eau entouré de verdure, le plan directeur s’est orienté sur l’embellissement et l’intensification des espaces naturels après un relevé topographique pour évaluer les zones végétales susceptibles d’en préserver les atouts.

«Un des principaux objectifs de cette approche environnementale», soutient Ian Dindoyal, Team Leader Communication du groupe MaxCity, «consiste à densifier le contenu d’un jardin endémique et à assurer une réelle volonté de mieux articuler et organiser harmonieusement les espaces de bâtiments. Un recensement des variétés et des arbres centenaires a ainsi été effectué. Une décision à double valeur. D’abord faire en sorte qu’on puisse faire l’expérience d’une situation de bien-être, voire de guérison, à travers la densification naturelle d’un environnement qui absorberait davantage de dioxyde de carbone. L’aménagement non loin du site d’une pépinière de plus de 2 000 variétés contribuera à promouvoir cet objectif. On prévoit aussi de reboiser le site qui était en partie en friche.»

Cette approche démontre que les concepteurs de la ville intelligente de Montebello manifestent une prédisposition à la nécessité de restaurer et d’aménager un écosystème naturel équilibré et cohérent.

Publicité