Publicité

Japon: 4 morts après l'attaque d'un forcené, le suspect arrêté

26 mai 2023, 07:07

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Japon: 4 morts après l'attaque d'un forcené, le suspect arrêté

La police japonaise a confirmé ce vendredi 26 mai, à l'AFP avoir arrêté un forcené suspecté d'avoir tué quatre personnes, dont deux policiers, lors d'une attaque au couteau et à l'arme à feu dans une zone semi-rurale du département de Nagano (centre).

Le suspect, qui était retranché depuis jeudi après-midi à l'intérieur d'une maison avec une ferme à Nakano (au nord-est de la ville de Nagano), a été arrêté vendredi vers 04H30 du matin (jeudi 19H30 GMT), a déclaré un porte-parole de la police locale à l'AFP.

Une femme qui avait été blessée mais qui n'avait pas pu être secourue a succombé à ses blessures, portant le bilan à quatre morts, a ajouté ce porte-parole.

Jeudi après-midi, une autre femme avait été poignardée dans le dos par le suspect, qui serait âgé d'une trentaine d'années.

Le forcené avait ensuite tué par balle deux policiers qui venaient d'arriver sur les lieux, avant de se retrancher dans la maison qui appartenait à son père, lequel serait un élu local de Nakano, selon l'agence de presse Kyodo News.

La police locale avait précisé dans la nuit que deux femmes avaient pu quitter le bâtiment avant l'arrestation du suspect: l'une vers 20H35 (11H35 GMT) et l'autre peu après minuit. L'une d'elles était la propre mère du suspect, selon Kyodo.

Aidez-moi

«Je travaillais dans une ferme quand juste après 16H00 une femme est accourue en venant de la route en disant aidez-moi et puis elle est tombée», a raconté jeudi un témoin à la chaîne de télévision publique NHK.

«Derrière elle, se trouvait un homme en tenue de camouflage avec un long couteau, qui l'a poignardée dans le dos», a-t-il ajouté.

Ce témoin âgé de 72 ans a déclaré avoir ensuite appelé les secours, et des voisins ont tenté de ranimer la victime en lui pratiquant un massage cardiaque, en vain.

Selon la NHK citant les forces de l'ordre, le forcené aurait ensuite fait feu avec un fusil de chasse sur des policiers qui venaient d'arriver sur les lieux.

Les policiers étaient à l'intérieur de leur véhicule, et le forcené aurait placé son arme contre une vitre et tiré à deux reprises, selon la NHK.

Les habitants des environs avaient été appelés par les autorités locales à se confiner.

Les homicides volontaires sont très rares au Japon, où le port d'arme à feu est ultra-réglementé.

Mais le Japon a été ébranlé l'an dernier par le meurtre de l'ancien Premier ministre Shinzo Abe, tué avec une arme à feu artisanale alors qu'il prononçait un discours électoral à Nara, dans l'ouest du pays.

Et le mois dernier, un jeune homme a été interpellé après avoir lancé un engin explosif artisanal en direction du Premier ministre en exercice Fumio Kishida, qui effectuait un déplacement dans un petit port de pêche du département de Wakayama (ouest). M. Kishida s'en est sorti indemne.

Publicité