Recrutement: MK cherche un as de la finance pour grimper à bord

Avec le soutien de

Air Mauritius (MK) est à la recherche de la perle rare. Le transporteur national a lancé un appel à candidatures pour le poste de Chief Finance Officer (CFO) et les intéressés ont jusqu’au 27 janvier pour postuler. Le candidat sélectionné devra répondre au Chief Executive Officer (CEO). Il dirigera et gérera tous les aspects financiers et comptables de la société, y compris la trésorerie et les risques ainsi que toutes les exigences légales et l’amélioration du contrôle interne.

Le CFO développera et améliorera en outre la qualité de la gestion financière stratégique de la compagnie pour créer et accroître la valeur actionnariale dans un environnement en profonde transformation, peut-on lire sous la section «profil de l’emploi». Pour être éligible, il devra être membre d’un organisme professionnel reconnu par le Mauritius Institute of Professional Accountants, être détenteur d’une maîtrise et doit exercer depuis plus de dix ans en tant que directeur financier ou à un poste équivalent dans le département financier d’une organisation réputée, traitant de plusieurs devises et dans un environnement international. Une expérience dans une compagnie aérienne ou un environnement aéronautique constitue un avantage.

Le département des finances était jusqu’à récemment sous la responsabilité de Roodesh Muttylall, qui assurait les fonctions de Corporate Head Finance & Company Secretary. Ce dernier n’était, semblet-il, pas apprécié par les retraités de MK qui, selon nos informations, ont accueilli son départ «avec soulagement». Il était jusqu’à fin décembre un des directeurs de SBM Holdings Ltd et non-executive Director sur le conseil d’administration de cette banque. Il serait également très proche de l’ancien administrateur de MK, Sattar Hajee Abdoula. Selon nos informations, Roodesh Muttylall a démissionné pour un autre poste dans le privé.

Bénéficiaires

Le 27 octobre 2022, un groupe de retraités de MK et des bénéficiaires de l’Air Mauritius Limited Pension Scheme (AMLPS), ont, par le biais de leur avoué Kaviraj Bokhoree, servi une mise en demeure à Roodesh Muttylall, président de l’AMLPS. Ils réclament des informations pertinentes concernant ce fonds de pension. Pour commencer, la liste des trustees actuels de l’AMLPS, puis les constituents du trust, ainsi qu’une copie des comptes audités de la dernière année financière et de celle d’avant la mise sous administration volontaire de MK.

Ils réclament en outre la liste des bénéficiaires actuels, tout comme une copie de l’accord ou autre arrangement entre l’AMLPS et la National Insurance Company (NIC), ainsi que la date à laquelle cet accord a été conclu. Le montant de la totalité des fonds transférés ou rachetés par la NIC les intéresse. En début d’année, ces pré-retraités ont appris qu’ils n’auraient droit qu’à 0,25 % d’aug- mentation annuelle sur leur pension, en vigueur depuis le 31 décembre 2001 contre un taux de 3 à 5 % initialement prévu par la Pension Rule, depuis 1981, sans aucune explication du Defined Benefit Pensions Scheme. Cela, indépendamment du taux d’inflation.

Il s’avère qu’il n’aurait pas voulu révisé cette décision qui ne rapporterait que Rs 15 par an à plusieurs retraités. Pour corser le tout, ils ont appris que leur fonds de pension a été transféré à la NIC, soit la défunte BAI, fin juillet. «Personne ne connaît encore les raisons de ce départ. A-t-il été viré ?» s’interroget-on dans le milieu des retraités. Du côté de MK, l’on fait ressortir que Roodesh Muttylall n’était pas CFO. Il n’a pas été licencié mais a démissionné de son poste de Corporate Head Finance & Company Secretary.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x