Un bus coupé en deux lors d'un accident avec un train en Savoie: un blessé grave, trois légers

Avec le soutien de

Un bus qui ne transportait pas de passager a été "coupé en deux" mardi matin à Cevins (Savoie) lors d'une collision avec un train de voyageurs, faisant un blessé grave et 3 blessés légers, a-t-on appris de sources préfectorale et judiciaire.

Les faits se sont déroulés vers 07H00 à "proximité de la gare" de la commune quand le véhicule, pour une raison indéterminée, s'est retrouvé «arrêté sur le passage à niveau» à l'arrivée d'un train assurant la liaison Albertville-Bourg-Saint-Maurice, a indiqué la préfecture dans un communiqué.

Sous la violence du choc, le véhicule, «qui n'était occupé que par son chauffeur», a été «coupé en deux», a précisé le parquet d'Albertville, interrogé par l'AFP.

Il n'a pas indiqué si le conducteur faisait partie des blessés.

Au total, 47 personnes ont été impliquées dans l'accident: elles ont été «mises à l'abri dans une salle à proximité», selon la préfecture.

«La circulation des trains est interrompue entre Albertville et Bourg-Saint-Maurice (...) La reprise de la circulation se fera dans la journée du vendredi, car l'accident a endommagé les installations électriques sur les voies», a indiqué la SNCF sur Twitter.

Selon la préfecture, des caténaires ont été endommagées par l'accident.

Des cars de substitution ont été mis en place entre les deux villes, a-t-elle ajouté.

Cinquante sapeurs-pompiers du Sdis (Service départemental d'incendie et de secours), deux équipes du SMUR, les gendarmes ainsi que les équipes de la SNCF ont été mobilisés sur le lieu de l'accident, a encore indiqué la préfecture, saluant leur action «pour un retour rapide à la normale».

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x