Agression mortelle au sabre: «Monn trouv mo zanfan pé mor»

Avec le soutien de
Les funérailles de Stéphane Toussaint (en médaillon), ont eu lieu hier.

Les funérailles de Stéphane Toussaint (en médaillon), ont eu lieu hier.

C’est la consternation chez les Toussaint à la Résidence EDC, de Caroline. La famille de Stéphane Toussaint, âgé de 29 ans, ne cesse de pleurer leur être cher parti trop tôt et dans des circonstances atroces… Victime d’un règlement de comptes, ses funérailles ont eu lieu hier.

«Mon beau-frère m’a alertée qu’Imteaz avait agressé mon fils. Ce dernier gisait dans une mare de sang. Mo trouv mo garson ine blesé boukou. Li ti pé bouz so latet. Ti éna enn larivyer disan. Monn trouv mo zanfan pé mor», pleure la maman de Stéphane, aussi connu comme Steward. Un bon samaritain l’a alors transporté à l’hôpital. Quand la maman y est arrivée à son tour, il était trop tard; son fils avait déjà rendu l’âme…

Inconsolable, la maman de la victime ressent également une grande colère. «Imteaz est en train d’accuser mon fils de viol. Quelle preuve a-t-il pour faire de telles allégations ? Mon fils a avoué qu’il ne l’a pas fait. Le suspect s’en était pris à un dénommé Cédric aussi. Mon fils est marié et a trois enfants de neuf, sept et quatre ans. Je le vois mal faire une telle chose.» Elle insiste : «S’il avait fait une requête à la police le 31 décembre comme il le prétend, mon fils aurait déjà été arrêté, non ? Mais rien n’a été fait.» Par ailleurs Nataraj Seenunund, âgé de 21 ans, qui était en compagnie de la victime et qui avait lui aussi été agressé au sabre, est toujours hospitalisé. Il a subi une chirurgie du tendon et son état de santé demeure stable.

Imteaz Deedar, accusé de l’avoir mortellement agressé, a comparu en cour dans l’après-midi.

Règlement de comptes ?

Arrêté, le suspect a avoué son forfait. Selon nos recoupements, des commentaires désobligeants ont été faits à l’encontre d’Imteaz Deedar, après qu’il aurait été la victime d’abus sexuel, selon ses dires. Depuis, il est animé par d’un désir de vengeance.

Imteaz Deedar accusait trois amis ainsi que la victime de l’avoir violé, le 29 décembre. Il avait fait une requête le 31 décembre auprès de la police de Bel-Air afin que des sanctions soient prises. Mais, selon nos informations, il n’y a pas eu de déposition formelle de la part d’Imteaz Deedar dans lequel cas, il aurait été examiné par un médecin légiste.

En tout cas, le suspect a comparu devant la Bail and Remand Court hier. Une charge provisoire de meurtre a été retenue contre lui et il comparaîtra en cour de Flacq demain. L’enquête se poursuit.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x