Hippisme: la date du 1ᵉʳ avril privilégiée pour le coup d’envoi de la saison

Avec le soutien de
Les entraîneurs écoutant les explications du Racing Executive et Chief Stipe Deanthan Moodley hier mardi le 10 janvier.

Les entraîneurs écoutant les explications du Racing Executive et Chief Stipe Deanthan Moodley hier mardi le 10 janvier.

Le Racing Executive et Chief Stipe de la Horse Racing Division (HRD), Deanthan Moodley, ainsi que les autres commissaires de la HRD ont eu une session de travail avec les entraîneurs hier mardi le 10 janvier, à la Newton Tower. Cette rencontre avait pour but de passer en revue la saison devancière et d’aborder celle de 2023. 

Les entraîneurs ont d’abord été invités à faire part de leurs observations sur la saison écoulée et leurs propositions en vue de la saison 2023 ont été dûment notées par le board. La date du coup d’envoi de la saison a été longuement abordée lors de cette rencontre. 

Selon nos renseignements, les entraîneurs ont privilégiée la date du 1ᵉʳ avril pour les premiers coups de clairon. 

Les entraîneurs ont expliqué qu’ils ne pourront aligner des chevaux qu’à partir du premier week-end d’avril ou, à la rigueur, une semaine après mais pas avant. 

La problématique de l’importation des chevaux a aussi été au menu des discussions. Pas moins d’une trentaine de chevaux sont en effet bloqués en Afrique du Sud après que la MTCSL a accusé réception d’une correspondance de la HRD lui demandant de mettre en attente l’importation de ces chevaux. 

Le Racing Executive et Chief Stipe Deanthan Moodley, après avoir écouté les doléances des entraîneurs, apprenons-nous, a promis un dénouement sur ce dossier dans les plus brefs délais. Il dit attendre un avis légal. Lors de la réunion d’hier, il a aussi été question du «handicapping» des chevaux.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x