Rodrigues - Problèmes d’eau: le vase déborde

Avec le soutien de
La sécheresse donne des sueurs froides aux décideurs, alors que les Rodriguais font appel au système D…

La sécheresse donne des sueurs froides aux décideurs, alors que les Rodriguais font appel au système D…

C’est la goutte de trop, disent les employés de la Water Unit. Ils accusent le Chef commissaire de leur jeter le blâme en ce qui concerne les problèmes d’eau. Johnson Roussety doit par ailleurs faire face à une motion de blâme aujourd’hui. Pendant ce (sale) temps, un PPS lui, se retrouve sans bureau fixe…

La Rodrigues Government Employees Association (RGEA), qui regroupe des employés de la Water Unit, se rencontre vendredi pour annoncer une décision suite aux critiques émises par le chef commissaire Johnson Roussety à leur encontre lundi. C’est ce qu’a déclaré le président de la RGEA, Alain Tolbize, hier.

Quelques heures seulement après la conférence de presse du chef commissaire, le syndicat des employés du gouvernement de Rodrigues a émis un communiqué dans lequel son président et des membres s’en sont pris à celui-ci. Il déplore que Johnson Roussety jette le blâme en ce qui concerne les problèmes d’eau sur les employés de la Water Unit. «Le Chef commissaire et son équipe cachent leur incompétence en jetant le blâme sur les travailleurs», écrivent-ils. Pour eux, seule la nouvelle équipe dirigeante est responsable de la situation et aujourd’hui ; on veut emprunter auprès de la Mauritius Investment Corporation pour trouver des solutions, alors que dans le passé, des critiques avaient été émises contre l’Organisation du peuple rodriguais (OPR) qui avait l’intention de contracter un emprunt de cette corporation. Qu’annoncera donc le syndicat vendredi ? Alain Tolbize préfère ne rien dire pour le moment.

En attendant des développements, l’Alliance libération, qui est au pouvoir, devra à faire face à une motion de blâme aujourd’hui à partir de 13 heures. Elle sera présentée par la Minority Leader, Franchette Gaspard-Pierre Louis, contre Johnson Roussety, accusé de mauvaise gestion et sera débattue cet après-midi. Rappelons que l’Alliance libération compte neuf membres contre huit pour l’OPR. Après les élections de l’année dernière, les deux avaient obtenu six sièges chacun et c’est la proportionnelle qui a donné un siège en plus à l’Alliance libération.

En ce qui concerne le cas du secrétaire parlementaire privé (PPS), Francisco François, il se trouve toujours sans bureau après la décision prise lundi par l’Assemblée régionale de récupérer le local qu’il occupait. Le PPS attend toujours une réaction de la part du bureau du Premier ministre à ce propos.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x