Rodrigues: l’Assemblée régionale ferme le bureau du PPS

Avec le soutien de
Franceau Grandcourt (à g.) et Johnson Roussety animant une conférence de presse hier.

Franceau Grandcourt (à g.) et Johnson Roussety animant une conférence de presse hier.

Guerre ouverte entre l’Assemblée régionale et le Secrétaire parlementaire privé (PPS) Francisco François. Le bureau qu’occupait le PSS a été fermé par l’Assemblée régionale et a été mis à la disposition de la commission de la Sécurité sociale. Trois employés qui travaillaient dans le bureau, une secrétaire, un chauffeur et un «office attendant» ont été appelés à travailler dans d’autres départements.

Le PPS Francisco François ne disposera plus d’un bureau. Telle est l’annonce faite par le Chef commissaire Johnson Roussety, hier, lors d’une conférence de presse. Toutefois, il a indiqué que le PPS est libre de faire son travail, mais il ne bénéficiera plus non plus de la voiture mise à sa disposition par l’Assemblée régionale ni de l’argent pour le carburant. Il peut prendre une voiture de la flotte de la police, estime le Chef commissaire. «Enough is Enough. There cannot be a government in another government. Il y a un seul gouvernement à Rodrigues», a dit Johnson Roussety. 

Le Chef commissaire a souligné qu’après l’installation du nouveau gouvernement régional, il avait émis le souhait qu’il y ait une collaboration entre le gouvernement régional et le PPS, mais selon lui, tel n’est pas le cas. «Au contraire, les membres de l’Organisation du peuple rodriguais (OPR) continuent à nous insulter et s’ingèrent dans notre travail. Nou donn zot respe e gagn koudpie.» 

Cette réaction de l’Assemblée régionale, semble-t-il, a commencé après la déclaration de Francisco François à Pointe-Coton, dimanche, lors du pique-nique traditionnel organisé le premier dimanche du Nouvel An. Francisco François aurait notamment dit que le gouvernement central a confiance en l’OPR et c’est la raison pour laquelle le gouvernement a accordé un budget important pour des projets à Rodrigues. 

Déjà, dimanche soir, Johnson Roussety a notamment écrit ceci sur Facebook : «Sa m… PPS là bisin vacate biro, retourn massin RRA ek so staff». Il a mis la menace à exécutionhier matin. 

Nous avons tenté d’avoir une version de Francisco François, en vain. Toutefois, selon une de nos sources proches du PPS, ce dernier ne veut faire aucune déclaration à la presse pour le moment. S’il ne s’est pas rendu à son bureau hier matin, c’est parce qu’il devait faire admettre son enfant en Grade 7. Ce n’est qu’après qu’il a appris que son bureau a été fermé et que son staff est parti ailleurs. Il a aussi obtenu des informations à partir de la conférence de presse du Chef commissaire. Il a déjà mis le Bureau du Premier ministre au courant de la situation et attend une réaction. 

À noter que la motion de blâme de l’opposition sera débattue mercredi prochain. Peut-être qu’après Francisco François réagira. Le Chef commissaire, lui, présentera une motion d’outrage à la présidence de l’Assemblée nationale contre un membre de l’OPR.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x