Goodlands: un policier accusé de violence domestique

Avec le soutien de

L’épouse d’un policier a porté plainte contre lui pour violence domestique au poste de police de Goodlands, mardi. Elle a expliqué aux enquêteurs que depuis le mois d’août 2021, son époux a menacé de divorcer. Ses beaux-parents la maltraiteraient, la harcèleraient et utiliseraient également des propos vulgaires à son encontre. Elle se serait fait étrangler par son époux ce même mois.

Au mois d’octobre 2021, alors qu’elle se trouvait dans son appartement à Péreybère avec sa famille, son mari serait soudain devenu violent et l’aurait bousculée. Depuis son mariage, elle s’est retrouvée enceinte à deux reprises, et à chaque fois elle aurait fait de fausses couches à cause des problèmes conjugaux.

Le 2 décembre, elle se serait rendue chez son père, mais aurait ensuite pris la décision de retourner chez son époux. La déclarante aurait fait part de cette décision à son mari au téléphone, mais celui-ci, vexé, aurait refusé qu’elle retourne au domicile conjugal. Il lui aurait demandé également d’être accompagnée de son père si elle voulait remettre les pieds chez lui. C’est ce qu’elle aurait fait le 6 décembre. Elle allègue que son époux les aurait maltraités, elle et son père. De plus, il aurait demandé à la plaignante de quitter sa maison avec ses effets personnels.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x