Compensation salariale: que peut-on s’offrir avec ces Rs 1 000 ?

Avec le soutien de
Ce billet arrivera avec peine à compenser les salariés qui sont déjà dans la peine depuis une année.

Ce billet arrivera avec peine à compenser les salariés qui sont déjà dans la peine depuis une année.

Un même billet pour tous les salariés – «petits» et «grands». Quel impact aura-t-il sur la vie de chacun ? Procurera-t-il du superflu à quelques-uns ou arrivera-t-il à peine à combler le manque pour beaucoup ?

La réunion tripartite s’est soldée mercredi dernier par une proposition finale du gouvernement. Rs 1 000 de compensation salariale seront payées aux employés des secteurs public et privé dès fin janvier 2023. Toutefois, ces Rs 1 000 ne viennent pas couvrir les Rs 3 400 de dépenses en moyenne faites en plus par les ménages depuis janvier 2022.

Avec ces Rs 1 000, pas de grand luxe, car cette compensation sera absorbée par les dépenses, comme le transport journalier, les produits de consommation courante et les denrées de base. À titre d’exemple, un foyer de trois à quatre personnes, voire plus, pourra consommer un maximum de trois sachets de lait d’un kilo par mois. Un sachet coûte environ Rs 270 le kilo. Sans oublier le riz, qui est la denrée la plus consommée à Maurice, et coûte environ Rs 350 le sachet de 5 kilos. Avec cette compensation, vous pourrez vous offrir tout juste trois sachets.

Bien que les employeurs mettent la main à la poche pour payer le transport totalement ou partiellement, ou seulement pour les déplacements vers le bureau, il y a eu de récentes révisions du ticket et celui du métro coûte plus cher que celui du bus. Vous pourrez couvrir 11 trajets aller-retour avec un ticket d’autobus au coût de Rs 44 à l’unité. Un trajet Curepipe–Port-Louis en métro coûtant Rs 110, vous pourrez donc faire 12 allers-retours.

Les loisirs ont aussi un coût, comme aller au cinéma, visiter un parc de loisirs ou même un restaurant. Avec la compensation salariale, vous devrez choisir entre les denrées alimentaires ou vous faire plaisir. Un repas au restaurant sera possible deux fois par mois sans dépasser Rs 500 par repas. De même, aller au cinéma quatre fois par mois sera à votre portée. Pour ceux qui ont une voiture et souhaitent aller au bureau ou faire des déplacements personnels, ces Rs 1 000 permettront au maximum de faire un plein d’essence pour quatre jours uniquement.

En revanche, pour ceux qui souhaitent aller en boîte de nuit ou passer un week-end à l’hôtel, la compensation ne leur permettra de le faire que s’ils piochent dans leur salaire. À noter également qu’en sus de la compensation, qui sera indexée sur le salaire de base, la Mauritius Revenue Authority donne une allocation de Rs 1 000 qui est valide jusqu’à juin 2023 avant que le prochain budget confirme ou pas si elle sera maintenue pour une année supplémentaire. Les travailleurs recevant le salaire minimal toucheront Rs 13 075, mais les foyers devront faire des choix entre le loyer, les factures, le panier de la ménagère et le transport.

Les parlementaires sont-ils concernés ?

La compensation de Rs 1 000 prévue à partir de janvier 2023 concerne-telle les élus ? Au niveau des syndicats et du ministère du Travail, on précise que tous les salariés toucheront ce pactole. Techniquement, les députés et ministres devraient en bénéficier si l’on estime qu’ils sont des salariés. Mais certains députés affirment que ce n’est pas le cas et qu’ils touchent une allocation parlementaire. Seul le ministère des Finances ou du Travail pourrait clarifier cela ou alors il faudra attendre que soient publiées les Workers’ Rights (Additional Remuneration) Regulations.

En effet, depuis 2019, les parlementaires ne touchent pas de compensation salariale. Mais, entre-temps, le Pay Research Bureau a rehaussé leur allocation. Une circulaire avait fait réagir feu le syndicaliste Rashid Imrith, qui dénonçait la compensation à être payée aux élus. Le ministère des Finances avait précisé que c’était une circulaire interne et que les élus étaient inéligibles à la compensation salariale.

Leevy Frivet, consultant en droit du travail, précise que la compensation salariale 2023 ne comporte pas de seuil salarial limite. «Tout le monde qui touche un salaire sera donc concerné par la hausse de Rs 1 000», a-t-il fait ressortir à l’express. En revanche, les retraités et bénéficiaires de diverses pensions ne sont pas concernés et devront attendre le prochain budget pour une éventuelle révision, a déclaré le ministre des Finances dans sa conférence de presse vendredi.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x