Bruneau Laurette demande une surveillance 24/7 en cellule policère

Avec le soutien de

Bruneau Laurette, qui a comparu au tribunal de Moka ce matin dans le cadre de sa motion de radiation des charges provisoires, a fait une déclaration en cour. L'activiste dit avoir été forcé par les enquêteurs de visionner des parties des vidéos et dit craindre qu'il soit piégé une deuxième fois. «Monn bous mo lizie ek mo zorey me mo peur», dit-il. Il a demandé à la magistrate d'ordonner qu'il soit sous surveillance par caméra 24/7.

A noter que la magistrate a étendu sa détention en cellule policière jusqu'au 7 décembre, date à laquelle sa motion pour sa remise de liberté provisoire sera débattue. Il n'y a aucune indication qu’il y a des facilités  de surveillance caméra en cellule policière. Ceci sera confirmé par les policiers ce mercredi en cour.

Par ailleurs, le ruling sur la radiation des charges provisoires sera rendu le 16 décembre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x