Prix des carburants: Nishal Joyram affaibli maintient sa grève

Avec le soutien de
Le gréviste éprouve des difficultés à s’asseoir et à parler.

Le gréviste éprouve des difficultés à s’asseoir et à parler.

Nishal Joyram est à son 19e jour de grève de la faim ce samedi 3 décembre. A hier après-midi, selon le Dr Vasantrao Gujadhur, le gréviste maigrissait et s’affaiblissait davantage. Il ne peut plus se mettre sur ses pieds et a des difficultés à s’asseoir ainsi qu’à parler. Il a des vertiges et a tendance à perdre connaissance par moments. Le gréviste reste donc allongé. Les résultats d’une prise de sang, effectuée jeudi, ne sont néanmoins pas mauvais, indique le médecin. Nishal Joyram reste fort moralement et assure qu’il maintient son combat.

Lors de la conférence de presse d’hier après-midi, le comité du soutient a lancé un appel au Premier ministre, au ministre du Commerce, au ministre des Finances et au directeur de la State Trading Corporation (STC) pour organiser une réunion de négociation afin de trouver une solution et mettre fin à cette grève de la faim. D’ajouter que le gréviste regrette qu’il n’y ait pas eu de négociation et de réaction positive pour l’heure.

Dans la soirée, à 19 h 30, le gréviste a déclaré lors d’une conférence de presse que cela fait plus d’une semaine qu’il devait avoir une rencontre. La rencontre a été à chaque fois renvoyée sans connaître la raison. «Par des sources interposées, j’ai compris que d’ici ce soir, nous aurons une communication. Je n’ai pas eu de communication directe mais différentes personnes ont dit qu’il y aura une proposition jusqu’à ce soir. Nous attendons de voir de quoi il en est. (…) Car nous n’avons pas eu de négociation jusqu’à présent. Nous attendons au moins à une intention de source officielle sur la baisse du prix de l’essence. (…) Si nous n’avons pas de réponses d’ici ce soir, nous prendrons des actions.» La marche à suivre sera annoncée ce samedi.

Sollicité pour savoir s’il est possible qu’une baisse des prix des carburants à la suite d’une réunion du Petroleum Pricing Committee soit communiquée dans la soirée d’hier, Rajiv Servansing, directeur général de la STC, a répondu : «Je ne suis pas au courant. Pas du tout.»

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x