Mondial-2022: buts, suspense, et surprises, les tops du 1ᵉʳ tour

Avec le soutien de
La star des Bleus Kylian Mbappé bat de près le gardien du Danemark Kasper Schmeichel dans le groupe D du Mondial à Doha, le 26 novembre 2022.

La star des Bleus Kylian Mbappé bat de près le gardien du Danemark Kasper Schmeichel dans le groupe D du Mondial à Doha, le 26 novembre 2022.

Malgré les critiques sur le choix du Qatar comme pays organisateur ou le positionnement du Mondial dans le calendrier, le 1ᵉʳ tour du Mondial-2022 a offert du spectacle et des émotions en pagaille, en attendant les matches à élimination ditecte.

Mbappé, Gakpo, Rashford, Morata des buteurs en or:

On attendait Lionel Messi, Neymar ou Harry Kane, mais la seule superstar à figurer en haut du classement des buteurs, avant les derniers matches du premier tour, est Kylian Mbappé.

Une réalisation contre l'Australie (4-1), un doublé contre le Danemark pour assurer la qualification des Bleus, l'attaquant français du Paris SG a répondu présent avant d'être ménagé contre la Tunisie (0-1). Pour revenir plus fort en huitième contre la Pologne ?

Il est en bonne compagnie en tête du classement des buteurs, avec la révélation des Pays-Bas, Cody Gakpo, qui a trouvé le chemin des filets contre le Sénégal (2-0), l'Equateur (1-1) et le Qatar (2-0), tout comme Alvaro Morata avec l'Espagne, contre le Costa Rica (7-0), l'Allemagne (1-1) et le Japon (2-1).

Marcus Rashford, buteur 49 secondes après être entrée en jeu contre l'Iran (6-2) et auteur d'un doublé contre le pays de Galles (3-0), est aussi en tête de ce classement.

Enner Valencia compte également trois buts, mais l'Equateur est éliminée.

Le Brésilien Richarlison s'est lui aussi illustré avec un doublé contre la Serbie (2-0). Il est perçu comme l'auteur du plus beau but du Mondial pour l'instant.

Le retour de l'Afrique

Choquée par le zéro sur cinq, il y a quatre ans, en Russie, où Nigeria, Egypte, Maroc, Tunisie et Sénégal étaient sortis dès le premier tour, l'Afrique comptera au moins deux, et peut-être trois, représentants au prochain tour.

Le Maroc a même terminé en tête de son groupe F pourtant très relevé avec les vice-champions du monde croate et les Belges, comme il l'avait fait en 1986 devant le Portugal et l'Angleterre. La dernière équipe africaine à avoir réussi à prendre la première place d'un groupe était le Nigeria en 1998.

Il est rejoint par le Sénégal qui s'est remis de la blessure de Sadio Mané juste avant le début de la compétition et d'une défaite frustrante en ouverture contre les Pays-Bas (2-0).

La Tunisie, qui a battu une France remaniée (1-0) pour la dernière journée du groupe D, est passée tout près, mais le Ghana, deuxième du groupe H avant d'affronter l'Uruguay, pourrait aussi passer le premier tour, alors que la mission sera plus compliquée pour le Cameroun, face au Brésil.

Jamais l'Afrique n'a eu plus de deux équipes en huitième de finale du Mondial.

Le Japon sabre au clair

Tombé dans un groupe comprenant l'Espagne et l'Allemagne, le Japon ne partait pas gagnant dans le groupe E, et pourtant ce sont bien les Samouraïs Bleus qui ont fini en tête en s'offrant deux victoires (2-1) de prestige contre les Européens.

Des prestations d'autant plus surprenantes que les hommes de Hajime Moriyasu, menés au score, ont su renverser leurs adversaires par des adaptations tactiques et une foi inébranlable.

La défaite contre le Costa Rica (1-0), sur un but en fin de match, fait un peu tâche dans le bilan et l'Espagne ne sera peut-être pas malheureuse de sa deuxième place qui lui offre le Maroc comme adversaire en huitièmes, alors que le Japon défiera les Croates.

Un Mondial vraiment... mondial

Avec les qualifications du Japon, de l'Australie, des Etats-Unis et de deux pays africains, six continents géographiques seront représentés en huitième de finale, une première pour un Mondial.

En 2006, lors de la Coupe du Monde en Allemagne, l'Australie s'était déjà qualifiée pour le tour suivant, avant de perdre contre l'Italie (1-0), sur un pénalty dans le temps additionnel. Mais lors de cette édition, toutes les nations asiatiques avaient été éliminées au premier tour.

Depuis le Mondial-2010, l'Australie prend part aux éliminatoires asiatiques et plus avec l'Océanie.

Les défaillances de cadors, comme l'Allemagne ou, à un degré moindre, le Danemark, expliquent en partie, cet état de fait, la dimension vraiment mondiale de la compétition.

Du suspense jusqu'au bout

Avec seulement trois équipes qualifiées pour les huitièmes après deux journées et des qualifications ou des premières places qui se sont jouées à un but près dans tous les groupes, ce Mondial n'a pas été tendre avec les nerfs des supporters et des spectateurs.

La troisième journée du groupe E où les quatre équipes ont été qualifiées à un moment ou à un autre de leur match, le Costa Rica et le Japon étant même les heureux élus virtuels pendant trois minutes, alors que l'Espagne et l'Allemagne pensaient à faire leur bagages, en est l'exemple le plus criant.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x