Jumelles décédées en 2013: le magasin Price Busters Ltd nie toute responsabilité

Avec le soutien de
Dans la nuit du 13 au 14 novembre 2013, un incendie a éclaté dans la chambre de Kayla et Kiara, après que le ventilateur a explosé. Les jumelles, alors âgées de huit ans, sont décédées d'asphyxie.

Dans la nuit du 13 au 14 novembre 2013, un incendie a éclaté dans la chambre de Kayla et Kiara, après que le ventilateur a explosé. Les jumelles, alors âgées de huit ans, sont décédées d'asphyxie.

Neuf ans après l’incident et après avoir essuyé un revers en Cour suprême, David et Yvelaine Donald, dont les jumelles Kayla et Kiara avaient perdu la vie dans un incendie à la suite de l’explosion d’un ventilateur de la marque Pacific dans leur chambre, entament une nouvelle action judiciaire. La famille Donald réclame Rs 12,5 millions au magasin Master Sound Shop, dont le propriétaire est Price Busters Ltd. C’est dans ce magasin situé à Bambous qu’ils avaient acheté le ventilateur de la marque Pacific. À l’appel de l’affaire, la compagnie Price Busters Ltd a signifié son intention de contester cette demande, niant toute responsabilité. Un affidavit est logé en ce sens.

Dans la plainte rédigée par Mes Jhenita Beegoo et Rishi Pursem, SC, les parents des jumelles soulignent que le ventilateur n’aurait pas pris feu s’il n’était pas défectueux. Neuf ans après le décès de leurs jumelles, la Cour suprême, dans un jugement rendu récemment, avait conclu que la famille n’aura aucune compensation car la compagnie revendeur de ce produit ne pouvait être tenue responsable des défauts de fabrication et n’avait aucune responsabilité contractuelle envers le client.

Les parents entament cette fois une action judiciaire contre le magasin qui leur avait vendu le ventilateur, Price Busters Ltd, situé à Bambous, à qui ils réclament Rs 10 millions pour la perte de leurs filles, Rs 2 millions pour les dommages moraux résultant de la perte de leurs enfants et Rs 500 000 pour les objets perdus lors de l’incendie. Le magasin résiste, cependant, à cette réclamation affirmant qu’il ne peut être tenu responsable pour un produit dont il n’est pas le fabricant. Price Busters Ltd nie toute responsabilité dans cette affaire.

«Attentes légitimes»

Dans leur plainte en réclamation, les parents expliquent avoir acheté le ventilateur en question en janvier 2013 chez Master Sound Shop. Ils reviennent sur la nuit tragique durant laquelle le ventilateur avait pris feu dans la chambre des jumelles où ces dernières ont perdu la vie. Les plaignants maintiennent que le ventilateur avait été correctement utilisé, qu’en tant que clients, ils avaient des attentes légitimes que le produit acheté était en bon état et pouvait être utilisé en toute sécurité.

Pour rappel, dans la nuit du 13 au 14 novembre 2013, le couple Donald a été réveillé par un violent incendie qui s’était déclaré dans la chambre de leurs jumelles, alors âgées de huit ans, après que le ventilateur, vraisemblablement en surchauffe, avait explosé. Les petites filles sont décédées d’une asphyxie causée par une forte inhalation de fumée dans leur maison à Résidence Chebel, Beau-Bassin. Dans le cadre de l’enquête judiciaire instituée après la mort des jumelles, le Forensic Science Laboratory avait produit un rapport qui indiquait que c’était bien l’appareil qui avait causé ce sinistre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x