Cour suprême: une bibliothèque ultramoderne à la disposition des légistes

Avec le soutien de

Dans sa démarche de digitaliser les procédures judiciaires et de les rendre plus accessibles, le judiciaire a mis à la disposition des légistes une nouvelle bibliothèque ultramoderne à laquelle ils pourront accéder en ligne sans avoir à faire le déplacement. La bibliothèque s’impose comme un des lieux à la pointe de la technologie, étant entièrement informatisée avec un système de code QR développé et un catalogue d’accès public en ligne (OPAC). Accueillant favorablement cette initiative, les légistes mettent toutefois l’accent sur le besoin d’un système efficace et bien maintenu afin de rendre l’accès rapide.

L’OPAC est l’outil de recherche de la bibliothèque pour localiser les livres imprimés et accéder aux ressources électroniques disponibles à la bibliothèque. Les utilisateurs peuvent accéder à l’OPAC n’importe où et n’importe quand, rapidement et facilement de leurs smartphones et tablettes. Cette bibliothèque est située au rez-de-chaussée de la nouvelle Cour suprême, et répond aux besoins de recherches et d’informations juridiques des juges, du personnel judiciaire, des praticiens du droit et des étudiants en droit.

La collection de la bibliothèque de droit comprend environ 15 000 volumes de documents juridiques imprimés. Environ 5 000 de ces volumes sont conservés à l’ancienne bibliothèque, à la rue Jules Koenig, là où se trouvait anciennement la Cour suprême. Plusieurs collections ont été numérisées. Elles comprennent des documents historiques, uniques et rares, concernant les lois et les règlements de Maurice.

La collection de la bibliothèque de la Cour suprême comprend des recueils de jurisprudence, des revues juridiques, des jugements de la Cour suprême, des lois et des manuels sur les différentes disciplines juridiques, et des encyclopédies Dalloz et Juris classeur, entre autres. La collection numérique comprend les collections Herchenroder, Rouillard et Lane, les collections d’ordonnances et les avis gouvernementaux de Maurice d’avant 1900. La collection de l’ancienne bibliothèque se compose d’une collection antérieure de lois mauriciennes, de la Gazette du gouvernement, de recueils de lois, de statuts et de collections françaises.

Les heures d’ouverture sont de 8 heures à 16 h 30 les jours de semaine, et de 9 heures à midi le samedi. La bibliothèque est ouverte au personnel judiciaire et à tous les membres de l’Ordre des avocats, de l’Ordre des avoués et de la Chambre des notaires. Bien que les étudiants en droit soient autorisés à utiliser et à consulter les documents de la bibliothèque, ils ne sont pas autorisés à les emprunter.

«Accès rapide»

Les hommes de loi se réjouissent de cette nouvelle initiative, concédant que l’ancienne bibliothèque était devenue insuffisante pour mettre en valeur les nombreux documents juridiques qui sont désormais à la disposition des professionnels de la justice et des juristes en formation. Cependant, on garde une pensée spéciale pour l’ancienne bibliothèque de la Cour suprême qui a servi aux légistes pendant des décennies, et on espère que le bâtiment sera converti en patrimoine juridique.

Pour ce qui est de la modernité de la nouvelle bibliothèque en ligne, les usagers de ce nouveau système espèrent que l’accès sera rapide, et qu’il n’y aura pas de problèmes techniques et informatiques comme c’est souvent le cas avec le système e-filing de la Cour suprême. «C’est une bonne chose de vouloir digitaliser le système afin de le rendre plus accessible, mais nous sommes toujours appréhensifs quand il s’agit de l’efficacité et l’accès rapide car nous avons souvent ce problème avec le e-filing. Nous espérons simplement qu’il y aura un bon suivi et une bonne maintenance de ce catalogue en ligne afin de vraiment servir aux recherches des légistes et étudiants en droit», souligne un Senior Attorney.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x