Grève de la faim de Nishal Joyram: le Dr Gujadhur lui conseille de limiter ses mouvements

Avec le soutien de

Treizième jour de grève, hier, pour Nishal Joyram, le citoyen qui mène un combat contre la hausse des carburants. À ses côtés sur la place de la cathédrale St-Louis, à Port-Louis, le Dr Vasantrao Gujadhur, du comité de soutien, fait un suivi de sa santé. «Il manque d’énergie. Il a épuisé toute l’énergie qu’il conservait. Il a une baisse de tension. Nous lui avons conseillé de ne pas trop parler. Sinon il perdra encore plus d’énergie. Il a besoin de beaucoup de repos», explique-t-il. Selon lui, le gréviste doit faire un minimum de mouvements car sinon «li pou abat net».

Nishal Joyram a reçu la visite d’un cardiologue pour une évaluation, poursuit le Dr Gujadhur. Selon lui, il n’y a rien à craindre sur son état de santé pour le moment. «Nous allons le suivre de près.» Le médecin explique que d’autres analyses de santé seront effectuées dans les prochains jours. Il confie que, pour prolonger cette grève de la faim, Nishal Joyram devra diminuer ses activités. Lors de la marche de protestation dans les rues de Port-Louis, contre la cherté du prix des carburants, Nishal Joyram était en fauteuil roulant. Déterminé, il veut aller jusqu’au bout de son combat. «Je suis un peu faible. Mais je continuerai ma grève de la faim jusqu’au bout.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x