Effort éco-responsable: le tri des déchets se fera bientôt chez soi

Avec le soutien de

Le ramassage des ordures et le tri des déchets ménagers vont enfin changer. En effet, avec la mise en place d’usines régionales intégrées de compostage et d’unités de tri des déchets, selon un modèle circulaire, les Mauriciens devront changer leurs habitudes. Ainsi, la répartition des différents types de déchets dans trois poubelles spécifiques (qui seront mises à la disposition des Mauriciens) se fera par nous tous, et le ramassage suivra également une stratégie de tri. 

Être pleinement impliqués dans l’effort éco-responsable commencera dès la maison. Chaque foyer aura trois poubelles de trois couleurs différentes pour faciliter le tri des déchets à la source. La verte servira à l’entreposage des déchets alimentaires, les déchets verts et les déchets du jardin. La poubelle bleue sera utilisée pour les déchets recyclables, comme le papier, le plastique et les métaux. Quant à la poubelle marron, elle servira à stocker les déchets résiduels, soit tout ce qui ne correspond pas aux deux autres catégories de déchets recyclables. 

Filières de traitement spécifiques 

Le ramassage, lui, se fera par les services de voirie en trois compartiments. Les déchets de chaque poubelle seront ainsi acheminés séparément vers les filières de traitement spécifiques. Les déchets verts et alimentaires seront envoyés à l’usine de compostage alors que les déchets recyclables, soit ceux de la poubelle bleue, seront transportés vers une usine de tri. Une fois que le papier, le plastique et les métaux seront séparés, ils seront mis en vente aux recycleurs. Quant aux déchets résiduels de la poubelle marron, ils seront envoyés vers la zone d’enfouissement de Mare-Chicose. Avant la distribution de ces trois types de poubelles par foyer, une campagne de sensibilisation sera menée auprès des Mauriciens. Un des objectifs est d’apprendre le tri de manière ludique. 

Ces futurs changements se feront dans le cadre de l’introduction de différentes installations pour les usines de tri et de compostage, réparties dans deux zones. Ce projet est soutenu par un partenariat public-privé (PPP), avec des entreprises du secteur privé qui concevront, financeront, construiront et exploiteront les concessions pour une durée de 25 ans, contre une redevance calculée sur chaque tonne de déchets traitée. 

Ce système de tri de différents types de déchets, qui fonctionne en Europe et dans les pays scandinaves, est également devenu commun dans les pays asiatiques. En Allemagne, par exemple, le tri sélectif est obligatoire et se fait rigoureusement en quatre types de poubelles : la jaune pour les emballages en plastique, en carton plastifié et en métal ; la verte (ou bleue) pour le carton, le papier et les vieux journaux ; la poubelle marron pour les ordures biodégradables, et la grise (ou noire) pour le reste. En France, le tri n’est pas obligatoire dans les régions, vu qu’il y a de bacs ou de bennes à ordures spécifiques.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x