Prévisions météo: Temps chaud, sec et cyclones improbables jusqu’à décembre

Avec le soutien de
La température maximum attendue sera de 35° C [© Shivanee Runghen]

La température maximum attendue sera de 35° C [© Shivanee Runghen]

Bis repetita. Comme pour l’année dernière, la saison estivale 2022-2023 sera encore plus chaude, moins pluvieuse, avec moins de cyclones dans la région. Depuis octobre, les prévisionnistes de la région s’accordent sur les scénarios probables, vu que le phénomène La Niña se prolonge et que le dipôle de l’océan Indien (DOI), aussi appelé El Niño indien,reste négatif, ce qui entraîne un temps plus sec. Par exemple, octobre 2022 aura été le mois le plus sec depuis 30 ans avec seuls 33 mm sur tout le mois. La période sèche ira jusqu’à mi-décembre, voire début janvier, quand l’arrivée des cyclones apportera des averses ou encore un changement dans le DOI qui sera neutre, voire positif. Ce qui rendra les phénomènes orageux propices.

Météo France souligne que de novembre à janvier, il y aura une activité réduite sur le bassin sud-ouest océan indien alors que les bassins sud-est et est verront une activité renforcée, avec deux formations cycloniques – Ashley et Balita – loin de notre région. Par ailleurs, Météo France prévoit une activité renforcée avec des cyclones entre janvier et avril. La raison : le phénomène de La Niña s’estompera pour basculer dans l’été tropical alors que des conditions pour des formations cycloniques seront peu propices.

Malgré ce déficit, Météo France souligne une probabilité de 60 % d’une activité cyclonique inférieure à la normale, une probabilité de 30 % d’une activité proche de la normale et une probabilité de 10 % d’une activité supérieure à la normale. On attend de six à dix phénomènes cycloniques (soit quatre à huit tempêtes et cyclones de plus) dans le sud-ouest de l’océan Indien (normale à dix), dont trois à cinq deviendraient des cyclones tropicaux (normale à cinq).

Bien que nous soyons en été depuis début novembre, le déficit est palpable avec moins d’un millimètre de pluie. Le thermomètre continue, lui, de monter, pour des températures de saison avec des pointes de 33° C sur les zones côtières et jusqu’à 27° C sur les hauteurs. La température maximum attendue sera de 35° C, voire plus. De même, le taux d’humidité ne dépasse pas 60 %, sauf si l’on se trouve au soleil. Face au manque de formations nuageuses qui apportent de la pluie, les réservoirs sont les premiers à souffrir affichant une moyenne de 60 %. Le déficit se fera sentir au fur et à mesure et en l’absence de conditions favorables, les brises de mer, orages ou pluies diluviennes sont retardés.

Selon le Summer Outlook des services météo de Maurice, le pays n’est pas à l’abri du dérèglement climatique avec des événements météo extrêmes, tels de la sécheresse, de fortes pluies pouvant se transformer en crues soudaines, des orages violents, des tempêtes électriques, des mini-tornades et l’intensification rapide des cyclones. Ce seront des conditions probables dans la deuxième partie de l’été. Même si la station de Vacoas a émis une réserve que tous les cyclones qui se formeront ne s’approcheront pas de notre région.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x