Twitter: Elon Musk avance ses pions à toute vitesse malgré les critiques

Avec le soutien de
Le milliardaire Elon Musk, le 14 mars 2019 à Hawthorne, en Californie.

Le milliardaire Elon Musk, le 14 mars 2019 à Hawthorne, en Californie.

Au lendemain de licenciements massifs, Twitter se préparait samedi le 5 novembre, à lancer un nouvel abonnement controversé mais réclamé en urgence par le nouveau propriétaire et patron, Elon Musk, par ailleurs pressé par l'ONU de faire respecter les droits humains sur le réseau social.

Le patron de Tesla a pris le contrôle de Twitter il y a seulement une semaine, mais les réactions pleuvent face à ses décisions radicales, promesses en tout genre et provocations.

Sa vision absolue de la liberté d'expression suscite de telles inquiétudes que, samedi, le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme Volker Türk est intervenu, le pressant de s'assurer que ces droits soient respectés sur l'influent réseau social.

Jack Dorsey, le charismatique cofondateur de Twitter, a lui pris la parole pour vanter la «résilience» des employés de la plateforme, alors que la moitié des quelque 7 500 salariés du groupe de San Francisco ont été congédiés vendredi.

«Je réalise que beaucoup d'entre vous sont en colère contre moi. Je prends mes responsabilités pour tous ceux qui sont dans cette situation: j'ai fait grandir l'entreprise trop vite. Je vous présente mes excuses pour cela», a déclaré celui qui a cédé les commandes de l'entreprise il y a un an.

Les employés qui restent assistent à un bouleversement de la culture de leur entreprise.

Dès vendredi dernier, Elon Musk a lancé son premier projet phare, la refonte de l'abonnement Twitter Blue, faisant travailler certaines équipes sans relâche, mettant leur emploi dans la balance, avec comme un objectif une activation potentielle dès lundi.

Pouvoir au peuple

L'application mobile de Twitter propose déjà, depuis samedi, une mise à jour qui doit permettre prochainement de souscrire à la nouvelle formule, pour les utilisateurs souhaitant un compte certifié et des avantages pratiques.

«Obtenez Twitter Blue pour 7,99 dollars par mois si vous souscrivez maintenant», indique l'appli, seulement sur les iPhone pour l'instant.

«Le nouveau Bleu n'est pas encore activé - le sprint jusqu'au lancement continue mais certaines personnes vont peut-être voir des mises à jour parce que nous testons les changements en temps réel», a tweeté Esther Crawford, la directrice des produits en développement de l'entreprise californienne.

«L'équipe Twitter est légendaire. Le Nouveau Bleu arrive bientôt !», a-t-elle ajouté. Mercredi, elle avait republié une photo d'elle-même en train de dormir par terre, au bureau, dans un sac de couchage.

Actuellement, cet abonnement à 5 dollars contient des fonctionnalités premium, comme un mode de lecture plus confortable.

Elon Musk veut y ajouter la certification du compte, jusqu'à présent gratuite mais réservée à certains comptes (gouvernements, personnalités, etc). Elle servait ainsi de gage d'authenticité.

«Le système actuel des seigneurs et des paysans, avec ceux qui ont la coche bleue et ceux qui ne l'ont pas, c'est des conneries. Pouvoir au peuple! Blue pour 8 dollars par mois», a déclaré le patron de Tesla et SpaceX mardi.

«Badge bleu: Pouvoir au peuple: Votre compte recevra une coche bleue, tout comme les célébrités, les entreprises et les politiciens que vous suivez déjà», promet désormais l'application.

Les tweets des abonnés seront affichés en priorité et ils pourront poster des vidéos et messages audio plus longs.

«Comme vous soutenez Twitter dans sa lutte contre les comptes automatisés, nous allons vous récompenser avec deux fois moins de publicités, deux fois plus pertinentes», précise encore l'appli.

L'entreprise californienne a besoin de diversifier ses revenus, qui proviennent à 90% de la publicité, et alors que plusieurs annonceurs ont suspendu leurs dépenses sur la plateforme depuis son rachat.

Responsabilité

De nombreuses associations et autorités s'inquiètent à l'idée que la plateforme ne soit, encore plus qu'actuellement, inondée de désinformation et de discours haineux si Elon Musk assouplissait radicalement la modération des contenus.

«Twitter a la responsabilité d'éviter d'amplifier les contenus qui portent atteinte aux droits des personnes», a souligné M. Türk dans sa lettre ouverte.

En ce sens, les informations selon lesquelles toute l'équipe de Twitter qui était dédiée aux droits de l'Homme a été limogée ne sont «pas, de mon point de vue, un début encourageant», a regretté le Haut-Commissaire.

Toute la semaine, Elon Musk a assuré que la modération des contenus était une priorité, que le règlement n'avais pas changé, et qu'il allait créer un conseil dédié à cette tâche.

Mais il s'est aussi énervé contre les ONG qui «essaient de détruire la liberté d'expression en Amérique».

Le réseau social perd plus de 4 millions de dollars par jour, a-t-il affirmé vendredi, pour justifier les licenciements.

Il a promis samedi que Twitter allait évoluer, avec des outils de partage et de recherche plus pratiques, et des moyens de monétiser les contenus pour les créateurs.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x