Bras de fer entre les héritiers Larose et l’ARR autour de la gestion de l’île aux Crabes

Avec le soutien de

L’île aux Crabes est-elle une île privée ? Appartient-elle à la famille Larose ? L’Assemblée Régionale de Rodrigues a-t-elle un droit de regard sur un éventuel projet de développement sur cet îlot ? Autant de questions qui surgissent dans le sillage d’un projet de développement porté par un promoteur qui prétend être le vrai propriétaire de l’île.

C’est le «talk of the town» à Rodrigues depuis quelques jours. Un promoteur aurait signifié son intention d’entreprendre un développement foncier sur l’île aux Crabes après une demande pour avoir des terres à bail. L’Assemblée Régionale de Rodrigues (ARR) s’oppose toutefois à tout développement sur cet îlot.

Tous les ilots de Rodrigues ne tombent pas sous la juridiction de l’Assemblée Régionale. À l’instar de l’île aux Crabes qui n’est pas annexée aux terres appartenant à l’administration régionale. C’est une île privée qui appartient à une famille depuis six générations. Il s’agit de la famille Larose.

Un promoteur a signifié son intention d’y lancer un projet développement alors que la famille Larose, de son côté, propose d’y créer un parc de loisirs. Mais l’ARR ne l’entend pas de cette oreille. Dans un communiqué émis le mercredi 26 octobre, l’Assemblée Régionale insiste que l’île est bien placée sous sa juridiction et qu’elle est gérée par la Commission de l’Agriculture pour l’élevage et les plantations.

L’ARR a révélé être en présence d’une demande pour un projet de villas porté par un promoteur qui dit détenir des documents prouvant qu’il est le vrai propriétaire de l’île et soutenant que l’actuel propriétaire ne serait pas authentique. L’ARR se dit prête à prendre des actions légales contre toute occupation non autorisée de l’île. L’autorité locale affirme avoir demandé aux autorités compétentes de ne pas aller de l’avant avec toute demande de permis ou licence au sujet de l’île aux Crabes sauf si la Commission des Terres donne son aval.

L’île aux Crabes est considérée par le ministère des Terres et du Logement comme un îlot. Elle se situe à 350 mètres de Plaine-Corail et a une superficie d’environ 100 arpents. Elle mesure 1,1 km de long et 800 mètres de large. L’île est inhabitée depuis des décennies. Mais la faune, la flore et l’élevage de cabris y sont bien présents.

Ludovic St-Martin, l’un des héritiers de la famille Larose, veut savoir qui est le promoteur de ce projet.

Depuis que la famille Larose a pris connaissance de cette prétendue demande pour un projet foncier, elle hausse le ton. Ludovic St Martin, membre de la sixième génération de la famille Larose, est monté au créneau. Il fait ressortir que Lisa Larose, selon le rapport de la Commission Vérité et Justice, a acheté cette île à une dénommée Séraphine Pipon en 1820. Ludovic St-Martin, dans une déclaration à l’express, a lancé un appel à l’Assemblée Régionale de Rodrigues. «On veut savoir qui est le promoteur derrière ce projet de villas. L’île aux Crabes appartient à ma famille depuis six générations. Nous allons nous réunir bientôt pour décider quoi faire avec ces terres. Il y a un projet, celui d’un parc de loisirs», fait ressortir Ludovic St-Martin.

On apprend que Lisa Larose, proche de Ludovic St-Martin, a été placée en quarantaine sur l’île aux Crabes durant une épidémie de typhoïde à Rodrigues dans les années 1800. Toutefois, selon le rapport, depuis des années, il y a un élevage de cabris dans l’île avec l’autorisation de l’Assemblée Régionale de Rodrigues. Plusieurs requêtes ont été envoyées par la famille à l’organisme qui a référé l’affaire au ministère des Terres et du Logement, sans suite.

L’île aux Crabes fait l’objet de plusieurs études biologiques et géologiques. Un rapport sur le développement de l’île a été commandité par le ministère de l’Agro-Industrie. Un «Management Plan» a été publié en ce sens. Le rapport veut doter l’île d’un «Open Reserve Status» pour des projets écologiques, éducatifs, récréatifs et de conservation.

À ce stade, on ignore qui est le promoteur de ce projet de villas. Mais cette affaire promet des rebondissements.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x